Tu es bien gentil de répondre à cet enchainement de commentaires dignes d’un cybercafé du commerce.