Tristan (@nitot), suis-je devenu parano ?

11 juin 2019 , , , , 19 commentaires

Quel chemin parcouru Tristan ! De Mozilla à Qwant en passant par Cozy Cloud. Et au milieu de tout ça, le temps d’écrire un blog, toujours intéressant, et même un livre sur la surveillance. Comme militant de la protection de la vie privée et des libertés, on peut dire que ça fait un sacré CV. Mais que s’est-il passé ces dernières semaines ?

La société qui t’emploie, Qwant, connue pour son moteur de recherche, annonce un grand partenariat avec Microsoft. Qwant s’étant fait le champion européen de la protection de la vie privée et de la souveraineté, cet accord a soulevé le cœur des anti Microsoft et de tous ceux qui pensent que leur vie privée risquerait d’en pâtir.

Certes, l’accord avec Microsoft ne change aucunement le modèle économique de publicité non ciblée de Qwant. Certes, les serveurs de Microsoft ne seront utilisés que pour l’indexation des pages, et encore pour une partie seulement. Certes, Qwant continuera à ne pas tracer ses utilisateurs puisque le moteur de recherche ne dépose aucun cookies et n’est pas non plus en capacité de retracer l’historique de recherche d’une adresse IP puisque celles-ci sont saltées et hashées [1].

Si tout va si bien, pourquoi le titre de ton dernier billet, Qwant : arrêtons la parano ! (publié sur linkedin, le réseau social le plus barré du monde) est-il aussi péremptoire ? Est-ce que toi et ton entreprise pensez réellement que toute critique de Qwant est nécessairement le fait d’un malade psychique atteint de paranoïa ?

Moi par exemple, je pense que cette annonce est une mauvaise nouvelle. C’est la trahison de la promesse de Qwant de créer un moteur souverain. Souverain ça veut dire réalisé et hébergé en France ou en Europe, pas sur les serveurs d’une société étasunienne. C’est aussi un terrible constat d’échec pour l’écosystème numérique européen puisque apparemment aucune entreprise en France ou en Europe n’a été en mesure d’offrir une solution à la mesure des besoins de Qwant, l’obligeant ainsi à aller chercher de la puissance de calcul et de la compétence de l’autre côté de l’Atlantique. Est-ce que penser ceci fait de moi la victime d’un délire paranoïaque, docteur Nitot ?

Au-delà du bad buzz et des contre feux maladroits allumés par toi même et tes collègues, il faudrait admettre que Qwant est une entreprise commerciale dont l’avantage concurrentiel est l’annonce du respect de la vie privée. Mais qu’en tant que startup au développement nécessairement rapide, sa croissance l’oblige à faire des compromis, à utiliser l’infrastructure de Microsoft et à se repositionner non plus en tant qu’anti Gafam mais anti Google uniquement. C’est pas grave. On est adultes. On comprend. Tout ne peut pas être toujours vertueux. Surtout dans le monde impitoyable de la croissance à deux chiffres. C’est toujours une alternative à un moteur de recherche ultra dominant, et ça, c’est bien. Mais c’est pas non plus la peine d’insulter vos potentiels clients.

Edit : j’ai vu passer cet article trollesque de l’annuaire français, (un annuaire en 2019, pourquoi pas), je comprends l’énervement des équipes de Qwant. Mais franchement les gars, depuis le temps, vous le savez non ? « Don’t feed thee troll ».

  1. Ce qui veut dire en langage non informaticien, qu’elles sont « brouillées » et qu’on ne peut pas retrouver l’adresse IP originale.

Réagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. .@Qwant_FR qui traite ces critiques de « parano », si c’est pas un vocabulaire malheureux ça…

  2. « Certes, l’accord avec Microsoft ne change aucunement le modèle économique de publicité non ciblée de Qwant. » Il est connu que @Qwant_FR envoie l’ipv4/24+user agent sans le consentement des utilisateurs il me semble.

  3. Stéphane ERARD reposted this Article on twitter.com.

  4. Honnêtement @sterard_ je pense que ce n’est pas une solution de balancer la même info en permanence dès qu’il y a un tweet sur @Qwant_FR et #Bing
    J’entends votre combat mais ça sature les autres discussions, et décrédibilise les autres pensées.

  5. Qwant serait donc clairement en non conformité avec le RGPD ? Alors qu’ils claironnent partout que c’est leur priorité ? Ça me paraît pas très malin comme risque pris pour ce genre de communication. Si vous avez des infos, ça m’intéresse. Le « il me semble » est un peu trop juste.

  6. Bonjour Christian,

    Le monde des « bisounours » n’existe pas?… si, chez nous, on est simplement « idéaliste ». On aime que les choses soient le plus claire possible, saines, de bonnes volonté, constructives.
    On déteste les mensonges incessants , quotidiens, a grand renfort de presse et TV, cela fait des années qu’on ne le supporte plus, ceux qui font un vrai travail dans le numérique.

    Alors, a vous lire, je ressent une note personnelle de déception, une fatigue. Je m’excuse sur le coté humain de ceux qui bossent sainement subissent les assauts à la vérité que je lance. Mais vous êtes arrivés après, et vous ne savez pas, peut-être. Nombreux on quitté le « black Berry », certains on peut-etre leur moralité et amour propre pour l’avoir fait.

    C’est l’heure de faire le bilan et de rendre des comptes, pour Qwant, car nous sommes avant tout des citoyens , la misère et les difficultés de nombreuses personnes ou de nombreux services dans les administrations ne laisse plus de place aux arrangements et au profit personnel des un ou des autres. Si le secteur privé veut prendre des risques, qu’il les prennes. Mais que l’on fraude pour obtenir des fonds publics et de surcroit ne pas remplir sa mission, personne ne peut l’accepter, personne.

    J’espère que vous comprendrez cela, si vous êtes une personne de bien, enquêtez en interne et prenez vos responsabilités. Non vous n’êtes pas parano ni moi.

    Marc

    • Le monde des « bisounours » n’existe pas?… si, chez nous, on est simplement « idéaliste ».

      Qui est Christian ? Qui parle de bisounours ? C’est où chez vous ? Tout ce commentaire ne serait-il pas un copié collé malheureux ?

  7. Au moins « l’affaire Qwant » aura démontré que journalistes / blogeurs / etc… n’enquêtent pas, et se contentent de copier/coller et broder des articles sans aucun fond.

    Je suis ancien ingénieur (BTP), j’ai testé Qwant et comparé avec Bing, et bien à 100% dans les résultats Web et images, Qwant utilise l’API payante de Bing. Un coût d’après leur traffic d’environ 1million d’€ par mois !

    Qwant a embauché des gens comme Nitot et Champeau pour s’acheter une image, leur 1er investisseur est une société de … presse, donc ça fonctionne bien !

    Mais soyons sérieux, ça fait 7 ans que Qwant index soit disant 1 milliard de pages par jour, ils ont même montré des photos d’un faux data-center ! et la d’un coup , ils n’ont pas assez de puissance !

    Pour le FPGA, pareil, l’an passé Qwant annonce un gros partneriat avec Nvidia, et la d’un coup, plus rien ?

    Tout est du vent, que des annonces, on pourrait en faire un film !

  8. Julien Apack liked this Article on twitter.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.