Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

Contre le harcèlement en ligne

Le harcèlement en ligne existe depuis qu'Internet existe. C'est plus ou moins violent, jamais agréable, souvent évitable, parfois maîtrisable. Cas d'école avec l'affaire du numéro anti relou et les relous du forum 18-25 de jeuxvideo.com.

Dans les épisodes précédents

Fin octobre Elliot Lepers et Clara Gonzales ont lancé une initiative destinée à sensibiliser sur le harcèlement des femmes, le numéro anti-relou . Le principe : vous êtes une femme, un homme vous demande avec insistance votre numéro de téléphone. De guerre lasse, vous finissez par lui en donner un, le numéro anti relou. Lorsque le relou envoie un sms  à ce numéro, il reçoit ce message :

Bonjour ! Si vous lisez ce message, c’est que vous avez mis une femme mal à l’aise. Avec vous, elle ne s’est pas sentie en sécurité. Ce n’est pas très compliqué : si une femme vous dit ‘non’, inutile d’insister. Apprenez à respecter la liberté des femmes et leurs décisions. Merci.

En quelques jours, ce numéro a été pris d’assaut  par une armée de trolls issue du forum 18-25 du site jeuxvideo.com. Harcèlement, menaces et envois coordonnés de sms sur ce numéro ont forcé Elliot et Clara à fermer leur service.

Le lendemain de la fermeture, la journaliste Nadia Daam a fait du raid des membres du forum 18-25 sur ce service le sujet de sa chronique sur Europe 1. La journaliste a fait part de son indignation forte avec des mots forts :

Ce forum, pour dire les choses poliment représente le bac marron d’internet, la poubelle à déchets non recyclables. A ce stade-là, ce n’est pas #Balancetonporc mais toute la chaîne de fabrication des jambons Madrange, couenne comprise

Suite sa chronique, Nadia Daam a été pour cible par les membres du forum 18-25, qui lui ont envoyé insultes, mauvaises blagues et menaces de mort. De nombreux journaux ont publié des tribunes de soutien à leur consœur, tribunes qui ont elles même fait l’objet de réponses trollesques sur les forums de  jeuxvideo .com et sur Twitter. Une histoire sans fin de harcèlement de trolls haineux comme il en existe malheureusement souvent sur Internet.

Des solutions (plutôt qu’un avis)

Plutôt que de donner un énième avis sur cette histoire (sinon que dialoguer via twitter me semble être mission impossible et que les petits malins du forum 18-25 vont apprendre la vie en voyant un OPJ débarquer prochainement chez papa et maman) je relaie ici le très bon guide de tactical tech « Zen and the art of making tech work for you« . Ce guide écrit par et pour des militants féministes et trans* donne des outils et méthodes permettant de se protéger contre le harcèlement en ligne. Le chapitre Dealing with Trolls semble à cet égard avoir été écrit pour les impétrants de l’aventure du numéro anti relou puisqu’il est introduit en ces termes :

Women and trans persons who have influence online and/or begin to develop an online following may experience what Kathy Siera describes as a ‘Koolaid point’. This is the point at which a certain group of people decide that you have too much influence and make it their mission to silence or discredit you. This is commonly referred to as ‘trolling’—although this particular category of gender- and minority-based actions described by Siera are usually targeted, hate-based, and discriminatory in nature. A ‘troll’s’ tactics can include anything from sending constant derogatory and belittling messages to editing and distributing offensive images, and even making threats.

Le plus intéressant dans ce chapitre sont évidemment les solutions que l’on peut mettre en oeuvre. Je les résume ici :

  • bloquer, massivement, à l’aide d’outils automagiques tels que Block Together ou Block Bot
  • à l’inverse, engager la conversation – extrêmement chronophage, pas simple non plus sans compte anonyme
  • riposter à coup de bot qui diffuseront par exemple à chaque message envoyé par un troll une réponse humoristique ou une petite vanne. Ça permet d’occuper le terrain et surtout de ne pas perdre tout son temps à répondre à une armée de trolls qui par définition agissent en meute [1]
  • mise à jour 11/11/2017 : webedia, la société éditrice des forums jeuxvideo.com et placée sous les feux des projecteurs devant les frasques des trolls qu’elle héberge, a tenté de mettre en place une solution, la pire et la moins efficace :  censurer tous les messages de forum contenant les mots « LGBT » ou « sexisme ». Une bonne vieille solution à la chinoise qui ne fera que victimiser les trolls des forums qui pourront alors placer leur combat sous le noble étendard de la liberté d’expression. Bien joué Webedia.

My2cents.

  1. Sinon, il y a aussi l’option de laisser la Fnac doxer les trolls des forums 18-25. Ça arrive rarement, mais ça arrive.


Reagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

No comments...

Votre commentaire