Coming out : je suis de droite

Avant 30 ans on si on ne vote pas à gauche c’est qu’on n’a pas de cœur ; après 30 ans si on vote toujours à gauche, c’est qu’on n’a pas de tête.

Je reconnais douloureusement mon erreur. J’ai passé ces vingt dernières années à voter à gauche. Vingt années perdues, c’est dur à avaler. Pourtant, je ne suis pas amer car j’ai enfin trouvé mon champion. Un champion qui a de la tête – un programme pour la France – et du cœur – avec quel courage n’a t-il pas défendu Pénéloppe, son aimée, contre les attaques basses et injustes de l’oligarchie cosmopolite.

François Fillon, cet homme exceptionnel qui bien qu’attaqué de toutes parts et victime d’un coup d’État institutionnel ourdi par le cabinet noir du gouvernement Hollande reste debout, cet homme est le seul à même de sauver la France grâce à son courage, sa ténacité et son programme moderne, généreux et humain. François, je suis avec toi.

Réagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. On te laisse jusqu’au 23 pour revenir dans le droit chemin et virer ton assistante parlementaire.

    Et bon Fools’ day à tous !
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *