Je me faisais la même réflexion il y a quelques jours, concernant ce manque de commentaires, particulièrement pour certains billets qui interpellent parce qu’ils invitent à réagir de part leur sujet, leur ton ou les opinions tranchées qu’ils présentent. Cependant, je n’ai pas lié seulement cela aux réseaux sociaux. J’ai pensé à la multiplication des contenus, des informations, des points de vue et donc des sollicitations au quotidien que nous, internautes, avons. Et dès lors, prendre le temps de la réflexion, de l’écriture, pour commenter et échanger, revient à faire un effort supplémentaire (et répété) bien plus important que de liker et de partager.
Je réfléchissais à mes lectures sur le web, au temps que je prenais pour lire les billets de blog, par exemple. Il me faudrait doubler ce temps pour commenter vraiment, c’est-à-dire argumenter, exposer les raisons pour lesquelles je suis d’accord ou pas. Prendre le temps, j’avoue ne pas le faire souvent.
Autre point : je préfère ce « débat moins soutenu » mais avec plus de monde. Cependant, encore faut-il qu’il se déroule réellement… Bref. Je n’ai pas une idée précise de ce que je préfère, finalement. J’en suis à me dire, tout débat est bon à prendre plutôt que rien du tout.