Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

Cazeneuve, le PS et Calais

Mercredi 21 octobre, Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, se rendait pour la septième fois à Calais. Pour la septième fois.

C’est  à Calais que de nombreux réfugiés se rendent pour tenter leur chance pour passer en Angleterre. De 1999 à 2002, un camp est ouvert à Sangate pour héberger les réfugiés. La fermeture de celui-ci en 2002 pousse ses occupants à chercher de nouveaux abris. De nombreux squats se forment un peu partout jusqu’à ce qu’un squat un peu plus grand se stabilise. Ce camp de fortune s’établit dans un terrain arboré. En pachtoune, jungle signifie petit bois ; le camp étant occupé majoritairement par des afghans, c’est ainsi qu’il a été nommé. C’est la première jungle de Calais.

Ce camp subsiste jusqu’en 2009, époque à laquelle Eric Besson, alors ministre de l’intérieur, annonce sa fermeture. La jungle compte alors un peu moins de 300 personnes. Le camp démantelé, rien n’est prévu pour ses occupants. Ceux-ci cherchent de nouveau un endroit où s’abriter. Un autre camp se crée, au bord de l’autoroute, assez loin du centre ville. C’est la deuxième jungle de Calais. Cette fois, pas d’arbres, mais des dunes, situées à côté d’une usine de traitement de produits chimiques.

C’est aujourd’hui par milliers que l’on compte les occupants de ce camp. La population a doublé ces 3 dernières semaines et on estime à 6000 le nombre de réfugiés y séjournant. Il n’y a que 3 points d’eau, aucun bâtiment en dur n’est construit. La situation sanitaire du camps est catastrophique.

Face à l’ampleur de la crise, quelques 800 artistes comédiens, intellectuels, militants lancent « l’appel des 800 » dans l’espoir que les pouvoirs public se saisissent de ce problème. La réaction du gouvernement ne tarde pas : le 21 octobre Bernard Cazeneuve se rend sur place – pour la septième fois – et annonce la création de 400 places en tente et l’arrivée de 300 gendarmes et 160 CRS supplémentaires. A raison de 40 € la tente 2 places, et 1700 € le salaire d’un CRS (fourchette basse, non chargé) la France va dépenser 8000 € pour des tentes et 782 000 € pour des flics.

Ce gouvernement est con à manger du foin. Alors que sévit une épidémie de gale, alors que la plupart des réfugiés bénéficient de moins d’un repas par jour, alors qu’il y a 500 douches pour 6000 personnes, alors que le camp est livré à lui-même sans autre organisation que la loi du plus fort et l’aide de quelques bénévoles et associations, on décide de ramener plus de flics pour… Pour quoi d’ailleurs ?

La gauche est terrorisée à l’idée de se faire taxer de laxiste sur l’immigration. Ce gouvernement préfère laisser crever de faim et de froid 6000 personnes et ramener des gendarmes pour éviter que les réfugiés ne s’introduisent dans le port de Calais plutôt que de faire ce que n’importe quel gouvernement censé aurait fait depuis des années : créer un camp en dur. Mais non, car ce serait prendre le risque de se faire tomber dessus par la droite dure et le FN et leur argument de « l’appel d’air » : on construit des camps, on nourrit des gens, alors pleins de gens vont quitter leur pays pour venir prendre le soleil dans le nord pas de calais et bouffer une demi repas par jour. Cet argument ne tient pas la route une seule seconde : le camp de Sangate est fermé depuis 2002 et on est pourtant passés de 250 réfugiés à plus de 6000. Appel d’air ou pas, le nombre de gens assez désespérés pour quitter leur pays et venir vivre sous une tente, sans eau, sans soins, sans électricité et avec la gale, ne fait qu’augmenter. Notre gouvernement serait bien inspiré de comprendre ça et de redonner un peu de dignité à ces 6000 personnes et à 60 millions de français par la même occasion. La misère dans laquelle sont maintenus ces gens est indigne d’une démocratie, indigne de notre pays.

Ce calcul électoral est en plus ridicule : non seulement le PS ne captera jamais l’électorat du FN mais en plus, leur inactivité et leur position indigne est en train de leur faire perdre les voies de leur électorat « naturel ». Pour ma part, plus jamais un socialiste n’aura mon vote après ce que j’ai pu voir à Calais.

40 réponses à “Cazeneuve, le PS et Calais”

Laisser un commentaire