Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

La liberté de la presse en quelques mots, quelques chiffres et en une image

Reporters sans frontières a publié mercredi 20 septembre son bilan de la liberté de la presse dans le monde. Vu les chiffres, autant dire que ce bilan n’est pas très « esprit de noël » :

  • 88 journalistes tués (+33 % par rapport à l’année passée)
  • 38 journalistes enlevés
  • 47 net-citoyens et citoyens-journalistes tués
  • 144 blogueurs et net-citoyens arrêtés

Bilan de la liberté de la presse dans le Monde en 2012

La veille, mercredi 19 septembre, se déroulait la cérémonie de remise du prix RSF LeMonde TV5 Monde. Ce prix récompense un journaliste et un média qui se sont particulièrement illustrés au cours de l’année écoulée. Le prix a été attribué au journaliste Mazen Darwish, président du Centre Syrien des Médias et de la Liberté d’Expression (SCM), et au média afghan 8Sobh.

Dans son discours, Sanjar Sohail , le directeur et propriétaire de 8Sobh donnait les raisons qui le poussent à exercer son métier dans son pays, l’Afghanistan, qui rappelons-le, n’est pas le pays le plus fun pour les journalistes. Morceaux choisis :

8Sobh est né dans une société où les gens n’ont pas les moyens d’acheter de journaux papier . Pourquoi créer un média dans ce contexte ? Parce que l’absence d’information indépendante parce que non financée crée un vide dans lequel les gouvernements et les agences de renseignements s’engouffrent (…) Chaque fois que nous parlons de Droits de l’Homme ils répondent par des menaces. (…) La liberté d’expression aide un pays pays  à devenir plus transparent et plus démocratique

Mazen Darwish, lui, n’a pas pu prononcer de discours à Paris. Il fait toujours partie des 193 journalistes emprisonnés mentionnés dans le bilan de RSF.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.