Le web que nous avons perdu

15 décembre 2012 , Pas (encore) de commentaires
Il y a 5 ans, si on voulait reprendre un contenu d’un site pour le publier chez soi il y avait un format qui permettait de le faire simplement sans avoir à passer un deal mercantile ou sans avoir à signer un contrat.

Il y a 10 ans, on pouvait utiliser Technorati pour faire une recherche sur le web social avec des mots clés qui fonctionnaient comme les hashtags de twitter à cette énorme différence près que la recherche s’effectuait sur plusieurs centaine de milliers de site et non sur un site unique.

Aux débuts du web social, on pouvait raisonnablement penser que tout le monde pourrait créer et gérer son identité en ligne en s’appuyant sur son propre site web plutôt que de dépendre de quelques gros sites tiers.

Anil Dash décrit dans son billet http://dashes.com/anil/2012/12/the-web-we-lost.html, ce que nous avons perdu à force de nous reposer uniquement sur « les réseaux sociaux ». De fait, nous avons perdu beaucoup.

Alors, plutôt que de RT le énième tweet mentionnant le billet d’Anil Dash, j’en parle ici, sur ce blog, hébergé par mes soins, parce qu’héberger un blog, c’est facile, faites-le, plutôt que de créer un compte sur twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.