Le monde à l’envers

7 novembre 2012 , , , Pas (encore) de commentaires
J’aurais aimé que le gouvernement français fasse preuve hier d’autant de bons sens que les électeurs américains cette nuit.

Nos voisins d’outre-atlantique ont eu la bonne idée de réélire Barack Obama, un président qui malgré l’image de socialiste violent qu’ont voulu en donner les républicains s’apparente à un libéral modéré, plutôt que d’élire le multi-milliardaire Mit Romney, un républicain pur jus dont le programme économique consistait, et je caricature  à peine,  à supprimer toute taxe et toute redistribution et à laisser agir la fameuse invisible qui par miracle apaise les inégalités sociales et soigne le cancer.

Chez nous, un gouvernement socialiste a accordé un crédit d’impôt aux entreprises de 20 milliards d’euro qui sera financé pour moitié par une hausse de la TVA, l’impôt le plus injuste qui puisse exister car non pas indexé sur les revenus.

Par atavisme je n’aime pas faire du socialiste bashing mais là, force est de reconnaître que Ayrault et Hollande ont grave merdé. Ils ont peut-être contenté les simples d’esprit qui pensent que l’entreprise est l’alpha et l’oméga de l’économie mais ils ont déçu eux qui ont voté pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.