Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

Hackathon WeFightCensorship

Le 21 juillet, à La Cantine, venez donner un coup de main à Reporters sans frontières, un coup de pied au cul de la censure : participez au hackathon « Wefightcensorship ».

En 2 mots, Wefightcensorship.org est un site qui verra le jour en octobre de cette année. Il sera destiné à héberger des articles, films ou photos qui auront été censurés ou dont la publication aura valu à leur auteur d’avoir été poursuivi, emprisonné, violenté ou assassiné [1].  Le site sera divisé en deux parties : publication et contribution.

Publication : des miroirs à gogo

Wefightcensorship.org sera taillé pour être répliqué : RSF mettra à disposition des geeks assez sympas pour prêter un petit bout de leur serveur, des scripts destinés à créer des miroirs. Le but est de rendre le blocage de wefightcensorship.org beaucoup plus compliqué car autant, ajouter une ligne dans un firewall pour bloquer un nom de domaine ou une IP, ce n’est pas très compliqué, autant contrôler toutes les copies d’un site installées sur différentes adresses IP et différents noms de domaine,c’est beaucoup plus complexe. Ami censeur, si tu me lis, nous avons l’intention de bien te faire chier ces 5 prochaines années.

Outre le fait de jouer au chat et à la souris avec des gouvernements autoritaires, ce qui est déjà fun en soi, le but ultime de ce projet est de rendre disponible des articles censurés dans les pays mêmes où ils ont été interdits. Un exemple au hasard : si wefightcensorship.org avait existé en 2009, ce site aurait permis aux citoyens chinois d’accéder aux articles de Zhao Lianhai, arrêté par les autorités chinoises pour avoir dénoncé un scandale alimentaire. Il y a beaucoup d’autres exemples comme ça et chez Reporters sans frontières on espère publier des contenus explosifs et hautement symboliques lors du lancement du site, en octobre.

Contribution : un formulaire sécurisé

Comme on est un peu fainéant chez RSF, et surtout parce qu’on manque de monde, RSF souhaite mettre à contribution TOUS les internautes. En plus de la partie publication, un formulaire de contribution permettra à chaque internaute de transmettre des documents interdits ou censurés à l’organisation, laquelle se chargera de son côté d’analyser et d’établir la véracité du document ainsi reçu et de procéder ou non à sa publication. Ce formulaire sera sécurisé et anonymisé afin de ne pas mettre en péril ceux qui l’utiliseront car, si en France, transmettre un document à une ONG peut s’avérer trivial, dans d’autres pays, en Chine, en Iran ou en Biélorussie pour ne citer que ceux-là, le simple fait de contribuer à ce type projet peut vous envoyer en prison pour quelques années. C’est pour cette raison que samedi, à La Cantine, RSF a donné rendez-vous aux hackers et experts informatiques de tout poil afin de déceler d’éventuelles failles de sécurité dans ce formulaire.

Hackathon : le programme

Le hackathon commencera à 14h00 par une présentation générale du projet et de ses enjeux. Celle-ci sera suivie d’un rapide tour de l’architecture technique. Enfin, les quelques happy few qui ont eu accès aux urls de test il y a quelques semaines feront un retour de ce qu’ils ont déjà identifié comme faille(s) de sécurité. Le tout sera rediffusé en live. Les présentations s’achèveront aux alentours de 15h45. Après, on casse.

Participez depuis votre salon

Ceux qui ne pourraient pas être présents physiquement demain à La Cantine auront la possibilité, magie d’Internet, de participer à ce hackathon depuis leur salon. Il leur suffira de se rendre sur http://miroir-prim-pub-01.wefightcensorship.org/ et http://miroir-contrib-01.wefightcensorship.org/, de lancer des nsloookup, des nmap, des traceroute et que sais-je encore, afin d’analyser et de démonter l’application.

Pour s’échanger des bouts de code ou des tuyaux sur les divers moyens de taper à coup de masse sur le site, les participants pourront échanger en direct live sur le salon irc #rwb. hébergé sur irc.telecomix.org Si vous voulez twitter l’événement, utilisez le hashtag #WeFC. Les comptes @wefightcensors et @RSFNet tenteront de live tweeter l’événement.

On se voit demain à La Cantine ou sur IRC. D’ici là, bon hack !

  1. le traitement réservé aux journalistes ou netcitoyens diffusant de l’information gênante variant selon le pays et l’humeur du dictateur ou des autorités en place.

2 réponses à “Hackathon WeFightCensorship”

Laisser un commentaire