@skoua >> Bien content d’être à la mode 🙂

Plus sérieusement, le porno et wikileaks ne sont que deux exemples servant à démontrer que l’univers d’apple, que l’on ait un iphone, un ipad ou un ipod, est devenu un univers fermé. Tu n’as accès qu’aux contenus auxquels apple te laisse accéder. Je caricature un peu évidemment parce que sur ton iphone/ipad, tu peux accéder au site de WikiLeaks avec la navigateur de la bête, à savoir Safari.

Je dis Univers fermé parce que si tu veux acheter de la musique à partir de ton ipod ou ipad, tu le fais forcément sur un des magasins en ligne d’apple. De même, les applications que tu peux y installer, ce sont uniquement les applications validées par apple. Tu peux jailbreaker ton iphone et installer d’autres appli que celles de l’appstore mais ce faisant, tu feras sauter ta garantie. Je te renvoie vers une vidéo de Tristan Nitot qui explique très bien cette idée du code is law et de l’importance de s’affranchir de ce type de circuit fermé.

Tout ça pour dire qu’apple n’est certes pas le diable, mais ce n’est pas plus une firme qui favorise l’inventivité et la création, depuis quelques années déjà. Pour reprendre un concept du monde du logiciel libre : apple ne favorise clairement pas la bidouillabilité.

Là tu peux m’opposer la « révolution » tactile d’apple lors de la sortie du tout premier iphone, révolution qui l’avait d’ailleurs propulsé au top des ventes de smartphones (ça + un bon gros plan marketing). Mais en fait de révolution, le tactile ça existait depuis un petit bout de temps déjà. Apple a « juste » réussi à le rendre extrêmement ergonomique et accessible au grand public. A quel prix d’ailleurs : plus de 200 brevets on été déposés par la firme pour protéger leur nouvelle expérience utilisateur. Et les brevets, c’est pas ça qui fait avancer la créativité.