@Hervé >> effectivement, relativisons, les gars de owni n’ont rien inventé. Par contre ils ont repris les bonnes pratiques de ce qui se faisait ailleurs. Et vu que c’est une petite structure assez récente, souple et agile, ils n’ont pas à gérer les problèmes des gros.

Par exemple, pour reprendre la question du métier d’éditeur, même si aux Etats-Unis on en trouve dans de nombreuses rédactions, en France, c’est encore assez rare. ET lorsqu’il y a un éditeur dans une rédaction, il se retrouve confronté au sacro sein rédacteur en chef qui supporte en général assez mal qu’un éditeur (« éditeur c’est quoi ça coco ? ») lui donne des indications sur la façon de mettre en scène ses sujets. Alors que ce ne sont pas les mêmes métiers. Sauf que les rédac’ chef étaient là avant (« tu vas pas m’apprendre mon métier non plus ? Ca fait 30 ans que je suis journaliste, 30 ans que je fais la même chose »).