Il faut relativiser l’innovation que représenterait la notion d' »éditeur » par rapport à « journaliste » : j’ai l’impression qu’il ne s’agit que d’un copier-coller d’une pratique courante aux Etat-Unis depuis des années. Là-bas, les « editors » pullulent dans les journaux, magazines, télévisions… et bien entendu online où ils ont repris les principes de fonctionnement de la presse traditionnelles.
Bref, rien de neuf sous le soleil en réalité mais une division du travail inspirée d’une pratique déjà éprouvée. Petite description du boulot d’éditor ici, par exemple : http://www.sunoasis.com/magazineeditor.html