Au vu des réactions, on touche ici au problème épineux du principe de réalité.

Dans l’absolu, on voudrait pouvoir faire des sites accessibles, avec des comportements javascript utiles, le tout réalisé selon le principe de la dégradation gracieuse… Mais parfois, par manque de temps ou de budget, on ne peut pas arriver à ce niveau de qualité. Je déteste avoir à rogner sur la qualité et l’accessibilité mais ce sont malheureusement des sujets qui ne parlent pas aux clients (la plupart en tout cas) et il est parfois difficile de justifier des jours de travail en plus « juste » pour l’accessibilité.

Cependant, en travaillant avec certaines règles (séparation de la structure, de la présentation et de l’interactivité, css /html / javascript) on arrive dans 90% à réaliser un site accessible. Reste les 10% de cas épineux.