Je me suis pris un bon fou rire hier, et un encore plus gros aujourd’hui ! Mais en y regardant de plus près, ça me donnerait presque envie de pleurer…

C’est une insulte à tous les travailleurs du web. Soyons honnêtes, pondre une telle horreur ça ne prend pas plus d’une journée. Pour disons, 5 000 €, le premier freelance venu aurait pu lui faire un site digne de ce nom.

Comment ose-t-elle qualifier les 217 000 visites du premier jour de « succès » ? Et prétendre avoir fait des économies ?

Ce qui m’épate le plus, c’est que l’agence pour laquelle je travaille a réalisé un site pour la région Poitou-Charentes, Ségolène était très impliquée dans le projet.
Le budget engagé était comparable, et elle a été très exigeante sur le design, l’accessibilité, les fonctionnalités, les bugs les plus mineurs… Je ne comprends pas.