Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

Tu veux devenir milliardaire ? Lance toi dans la merveilleuse industrie du web

Depuis que je suis freelance, on me demande souvent : Toi tu prendrais combien pour ça ? A chaque fois que je donne ma réponse, j’ai toujours la même réaction : Ah ouais, c’est pas cher [1].

Je précise que les personnes qui me demandent un avis consultatif ne travaillent pas dans l’industrie du web. C’est pour ça qu’un site avec back office à 15 000 euros, ça ne leur parait pas délirant. De même qu’une  prestation de référencement [2] sur un site de 8 pages à 12 000 €, ça ne les heurte pas non plus. Je ne donnerais pas le détail du devis ici, c’est trop ridicule, notamment la prestation de référencement intitulée Web deux point zéro (Je savais pas qu’il y avait des techniques de référencement web deux point zéro).

Peut-être que ces prix délirant incluent un développement à façon ou un petit bout de l’algorithme de google ou bien la recette super secrète de cake à la cerise de la grand mère du boss de la boite de presta, mais quand même…

Sans déconner…

  1. P.S. je précise que je ne suis pas spécialement peu cher. On me l’a déjà fait remarquer 😉
  2. avec résultat garanti sur 15 mots clés… comme si quiconque pouvait garantir des résultats en terme de référencement, surtout sur des mots clés – pas des expressions, des mots clés.

12 réponses à “Tu veux devenir milliardaire ? Lance toi dans la merveilleuse industrie du web”

  1. Sihaya dit :

    J’ai beau travailler dans l’industrie du web, un site avec backoffice à 15K€ je ne trouve pas ça délirant, tout dépend de ce qu’il y a dans le site. J’en ai vu passer pour 10 fois ce prix, et vu la prestation demandée c’était pas assez cher !

    Quant au « référencement 2.0 », si ça inclut par exemple la création d’une page sur wikipédia, la création d’une appli Facebook ou d’autres fantaisies du genre, en plus du travail de référencement classique et de la prestation de conseil qui va avec, ça peut justifier un tel tarif.

    Après, le résultat garanti sur 15 mots-clés… C’est pas forcément ce qu’il y a de plus pertinent, on est d’accord.

    • Grégoire dit :

      Bonjour Sihaya,

      J’aurais dû préciser de quel genre de site il s’agissait. Parce effectivement, je suis d’accord avec toi, si on rajoute du contenu multimédia, de la conception de projet ou des fonctionnalités très spécifiques, les prix peuvent vite grimper – à juste titre d’ailleurs. Je parlais ici d’un site qui permet publier du contenu avec différents droits pour différents utilisateurs. Un cms quoi.

      Ce qui fait : 15 000 / 800 (allez, on la fait très cher la journée homme) = 18,75. 19 jours pour monter ce genre de site, c’est un peu long non ? Alors oui, y’a peut-être du conseil à côté, la garantie de pouvoir joindre un chef de projet à toute heure du jour et de la nuit, mais quand même : sans déconner…

      Pour le référencement, au delà de la blague du référencement web 2.0 (je dis blague parce qu’il n’y avait rien de précisé sous ce terme un peu fumeux), la journée de formation était quand même à 2000 € … Alors quand même : sans déconner…

    • Léna dit :

      si ça inclut par exemple la création d’une page sur wikipédia

      Comment ça, la création d’une page sur Wikipédia c’est une prestation de référencement ? Ca ne m’étonne plus de voir passer autant de PàS pour cause de publicité alors…

      • Grégoire dit :

        L’intérêt d’une page Wikipédia pour le référencement est le même que la soumission d’un site dans les annuaires de liens : ça fait du backlink.

        Par contre autant il est tout à fait pertinent de soumettre son site dans un annuaire de liens (c’est leur rôle après tout), autant je me pose la question sur la valeur ajoutée de la création d’une page « barbablog » (ou de n’importe quel autre site) sur wikipédia. Je trouve ça plus polluant qu’autre chose – pour wikipédia j’entends. Mais bon, si c’est pour choper du backlink, alors…

  2. Sihaya dit :

    En effet avec plus de précisions, je trouve ces prix carrément délirants…

    Mais comme disait je ne sais plus qui : toute chose a la valeur que l’on est prêt à payer !

    Et pour le peu d’expérience que j’ai eu en freelance : il est préférable que tes concurrents facturent trop cher que pas assez.
    Comme ça ton client a l’impression d’en avoir beaucoup pour pas cher, et toi tu as la satisfaction de bien gagner ta vie.

    En aparté : merci pour tes conseils, n’étant ni graphiste ni webdesigneuse (ça se dit ça ?), ça m’aidera à progresser !

  3. SebyRollins dit :

    15KEUR pour monter un wordpress un peu customizé, c’est pas un trip pour devenir millionnaire, mais en tant que freelance tu peux épargner pour la retraite tout en te faisant des petits plaisirs au quotidien 🙂

  4. leMich dit :

    « Je précise que les personnes qui me demandent un avis consultatif ne travaillent pas dans l’industrie du web. C’est pour ça qu’un site avec back office à 15 000 euros, ça ne leur parait pas délirant. »>

    Si ces personnes travaillent avec des budgets de com de plusieurs milliers ou millions d’euros, et qu’ils comparent avec ce que coûte la pub télé, radio et presse forcément c’est pas cher : un site ça dure plus et ça touche potentiellement plus de monde.
    En tant que modeste freelance, j’arrive à faire fuire des sociétés avec des devis à 2 000 euros (site sur cms + design) !!
    Il paraît que certains vivent en vendant des sites à 1 000 euros, comme quoi « tout devient vraiment possible » apparemment !!!

  5. Wolforg dit :

    S@lut,

    Le souci est que la plupart des « prospects » se font une idée très approximative de ce qu’ils veulent faire de leur site internet; ils en veulent un parce que c’est « indispensable » (comme a du l’être la carte de visite quand elle est sortie) mais après entre le site développé par le fiston du voisin (le plus souvent prenommé Kévin) , la plateforme overblog ou le site pro …
    Alors si un commercial arrive avec une méthode super rodée, ça donne quelque chose comme ça : http://eco.rue89.com/2009/01/04/cortix-etranges-methodes-pour-un-marchand-de-sites

    @ Grégoire, j’ai vu que tu t’étais aussi inscrit pour le Wordcamp 2009 (c’est comme ça que je suis tombé sur ton blog, comme quoi le backlin a ses avantages), au plaisir de t’y voir alors 🙂

    • Grégoire dit :

      Tiens, à la lecture de l’article de rue89 je me suis rendu compte que j’avais été contacté par une société de ce genre. Le deal c’était on vous fait votre site « gratuit » et tous les mois vous nous payez 99 euros pour l’hébergement et le référencement… Évidemment les prestations de référencement étaient plutôt proche du zéro si on grattait un peu.

      P.S. J’espère pouvoir assister au wordcamp !

  6. Olivier dit :

    Dans la création de sites webs, on trouve tous les prix depuis quelques centaines d’euros à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Après, cela dépend de ce que l’on a sous le capot, comme pour une voiture 😉

  7. stephanie dit :

    ça donne des idées 15000 € du délire mais bon.

  8. Le travail du web est un métier passionnant avant tout sinon il n’y aurait jamais eu de graphiste, développeur ou autre métier indépendant liés à l’informatique. Le devis peut varier selon les missions et le prestataire est tout à fait libre d’imposer la somme qu’il veut pour chaque prestation en évitant de faire fuir les clients. Parfois, on se base sur l’effort qu’on a consacré au travail et c’est de là qu’on doit établir une estimation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.