Ce que m’inspire Chrome

9 septembre 2008 1 commentaire
J’arrive après la bataille. Chrome, le nouveau navigateur de google est sorti et tout le monde en parle en a déjà parlé. C’est qu’en ce moment, j’ai d’autres préoccupations. Ceci dit, cela n’empêche pas le geek qui est en moi d’avoir lu quelques billets et articles sur le sujet.

Parmi tous les billets et articles que j’ai lu, ce qui m’épate c’est que tout le monde a l’air de trouver le nouveau navigateur de google absolument génial :

Je n’ai vu que très peu de réactions sur le côté Big Brother de chrome [2] . Pourtant, Chrome donne matière à réfléchir.

Google est éditeur de services sur le net. C’est même le plus gros éditeur de services sur internet. Entre la recherche (presque 90% des recherches sont effectuées via google sur le web en france), le mail, le tchat, les stats, la pub, la bureautique… et j’en passe… Vous utilisez forcément l’un des services de google. Et voilà que maintenant, en plus du service, google va fournir la coquille pour l’utiliser : chrome. Ça, c’est inquiétant. Car google peut tout à fait décider d’optimiser son navigateur pour ses propres services – et il serait idiot de ne pas le faire – et si demain, entre votre bon vieil internet explorer et votre tout beau tout nouveau chrome vous mettez 10 secondes de moins à relever vos mails et qu’en plus vous accédez à de nouvelles fonctionnalités réservées à chrome, vous allez évidemment switcher pour le navigateur de google. Ainsi, Google aura la main sur toute la chaîne du web : du services hébergé sur ses serveurs, au navigateur que vous utiliserez pour y accéder. Les tuyaux et l’arrivée d’eau. Ça s’appelle un monopole.

Alors évidement, ce n’est pas si grave. C’est pas comme si vous utilisiez votre messagerie dans le cadre d’échanges privés. Ce n’est pas comme si vous mettiez sur votre calendrier google « Demain, RDV avec banquier ». Et ce n’est pas comme si google avait prévu et déjà annoncé qu’il utiliserait les données qui transiteraient vers ses services via l’intermédiaire de son navigateur.

Ah si ?

  1. Et encore, faut relativiser
  2. Hormis le billet de biologeek, Pourquoi avoir peur de google ?, un des rares billets critiques sur le sujet

Réagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. ouaip… bien d’accord avec toi.

    Ca me fait penser à TF1… pourquoi, historiquement, cette chaine est devenue la plus regardée en France… ? La qualité (sic) de ses programmes ? Meuh non ! Tout simplement parce que les télévisions de l’époque n’avait pas de mémoire quant à la dernière chaine visualisées. Autrement dit, à chaque fois qu’on allumait la télé, on tombe sur TF1 ! Et comme c’est à l’heure des infos qu’on l’allume le plus, du coup on reste sur cette chaine.

    L’avènement de multitude de chaînes sur le câble, le satellite, les box, etc. a fait que ce « monopole technique » à peu à peu perdu du terrain, les gens ayant vraiment du choix et qui plus est les moyens de mémoriser leurs chaînes !

    Le problème avec Chrome est que Google devient média (TF1) et diffuseur de média (Chrome).

    Le risque est donc bel et bien d’avoir « TF1 » préréglé sur votre nouveau navigateur préféré… voire d’avoir des incompatibilités chroniques avec les autres ?

    Mais bon… n’oublions pas que Mozilla a réussi à percer la carapace IE, alors que c’était un peu le même genre de monopole… et qu’au final, on a une vraie « guerre des navigateurs » avec un max d’apports pour les utilisateurs que nous sommes !

    L’espoir est donc de mise… enfin… j’espère 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.