Est-ce qu’on est dans l’outrance quand on parle de « vouloir la mort » des universités ou de « pratiquer la casse systématique » du service public ?
Ou quand on fait défiler des cercueils dans les manifestations de fonctionnaires qui n’ont pas obtenu le nombre souhaité de points d’augmentation ?
Ou encore quand on parle « d’eugénisme nazi » à propos de tests de paternité ?

Il faut soit dénoncer toutes les outrances, soit n’en dénoncer aucune, soit reconnaître que ses dénonciations ne sont rien d’autre que des prises de position partisanes (ce que les vide du contenu moral qu’on voudrait leur donner).