…mais pas ma DRH j’espère : j’ai bien envie des fois de dire à mes millions de lecteurs tout le mal et la souffrance que m’inspire mon job actuellement (bien que je reste toujours souriante et pétillante quand on me croise comme ça dans un couloir, ce qui maintient les collègues à flots et peut accessoirement endormir la méfiance des RH).
Alors que le bon message pour les RH c’est : je reste une winneuse pleine d’allant mais branchée sur cadremploi quand même, c’est pas bientôt la période des augment eh ho ?