euh… non. Avec flash Satay, tu passes le chemin vers ton swf en paramètre lors de l’appel de ton fichier satellite. Comme ça :

[object type= »application/x-shockwave-flash »
data= »c.swf?path=lecheminversmonfichierflash.swf »
width= »400″ height= »300″]
[param name= »movie »
value= »c.swf?path=lecheminversmonfichierflash.swf » /]
[/object]

Ce qui revient au même pour la maintenance que de passer par une solution javascript type SwfObject ou autre.

Flash Satay pose juste un pb de compatibilité avec les anciennes versions de Safari, comme c’est expliqué ici :http://www.alistapart.com/articles/flashembedcagematch/

Pour le reste, les 2 solutions se valent. Ca dépend si tu veux rendre tes swf accessibles aux utilisateurs qui n’ont pas javascript – qui sont très peu nombreux quand même. De toute façon, on peut penser qu’un gars qui n’a pas javascript d’activé n’a pas non plus de plugin flash (je pense aux terminaux mobiles).

Ce qui me gène avec un script pour l’intégration de flash c’est : « pourquoi rajouter une couche javascript lorsqu’on peut le faire simplement avec des marqueurs classiques ».