Je ne suis pas tout à fait convaincu par le manque de sémantique associée aux éléments « hr » « br ».

Le hr, par exemple peut servir efficacement à séparer des sections dans un texte lorsqu’on ne peut, ni ne veut utiliser de titre « hn ».

L’élément « br » quant à lui, permet de faire un break au sein d’un paragraphe. Mise à part le comportement visuel (le passage à la ligne) on peut y voir une rupture dans la logique de l’auteur du texte qui peut être porteuse de sens.

Concernant l’élément img, je suis d’accord, d’autant plus que je l’utilise presque toujours au sein d’un élément « p ». On pourrait presque lui donner la même valeur que le texte si les attributs alt et title décrivent suffisamment l’image.

PS : le verbe to span semble évoquer l’idée de rassembler, d’unir. L’élément span est donc la réunion de plusieurs éléments (lettres ou mots) sous la même bannière, pourrait-on dire vite fait 😉