Présidentielle et sondages, suite et fin

5 mai 2007 2 commentaires
Plus fort que Jean-Marc Morandinni et Guy Birenbaum réunis, Pierre Chappaz annonce qu’il publiera les estimations du deuxième tour bien avant 20h00.

Il s’en fout, il habite en suisse.

Remarque, je ne sais pas si le fait de résider en Suisse le met hors de portée des fameux 75 000 euros d’amende. Hors de portée des impôts, c’est sûr, mais de la loi française ?

Mise à jour – 6 mai 2006

J’ai supprimé le lien vers le blog de Pierre Chappaz, parce qu’a priori, selon un jugement du tribunal de grande instance de Paris du 6 avril 2001, un simple lien hypertexte vers un site diffusant des sondages pendant la période interdite constitue de fait une infraction.

Même si la loi autour de la non-publication des sondages est assez bancale et hypocrite (n’importe quel internaute un peu aguerri saura où trouver les résultats avant 20h00), je n’ai pas 75 000 euros à perdre. Dont acte.

Je vous laisse, je vais voter pleurer.

Technorati Tags: ,

Réagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. Qu’est ce qui lui prend Pierre Chappaz, alors qu’il suffit de regarder les sites de presse étrangère (mais sans rien dire, hein). Des news publiées dès 16h15 dis donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.