Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

A ce stade XXX est encore une start-up

Vu sur un blog d’un futur éditeur d’un futur site qui va compter dans le futur internet web2.0, une annonce pour un développeur-php/MySql/javascript-graphiste/webdesigner-Photoshop/HTML/CSS. Les termes de l’annonce sont assez drôles.

A ce stade, XXX est encore une start-up. Profitez de l’opportunité d’intégrer un projet innovant et de vous y faire une place de choix au coté de l’équipe fondatrice.

Il y a deux manières d’interpréter ce genre d’annonce :

  1. Nous cherchons un techos débrouillard, malin, efficace qui si tout va bien et si nous nous développons, comme c’est marqué sur le Business Plan, deviendra certainement Directeur Technique et même que si il a des sous à craquer il pourra prendre des parts dans notre capital et les revendre dans 3 ans à prix d’or à Google ;
  2. Nous cherchons un gars taillable et corvéable à merci qui maîtrise tous les aspects d’exécution d’un projet web, du développement à la base de données, en passant par la sécurité de nos serveurs jusqu’au design et à l’intégration des pages car nous n’envisageons pas de recruter plus d’une personne pour la production même si en tant que professionnels du web nous savons pertinemment que ces trois métiers sont différents mais on est une start-up quoi tu vois c’est cool.

Ce qui me fait dire qu’on est plus dans le deuxième cas sur cette annonce, c’est la liste des compétences que le candidat est censé maîtriser [1]:

Vous avez à votre actif plusieurs projets personnels proches du Web 2.0. Vous maîtrisez parfaitement les langages/logiciels suivants :

  • PHP/MySQL/Javascript et plus particulièrement PHP5 Orienté Objet, MySQL 4+ ainsi que des connaissances Ajax,
  • Photoshop, HTML/CSS (intégration)
  • Une bonne maîtrise des problématiques de sécurité, performance, scalabilité est nécessaire.
  • Une connaissance du système de contrôle Subversion est un plus.

Franchement si ce gars là existe, je lui conseille de monter son projet tout seul comme le fait simpleentrepreneur.com par exemple. S’il sait faire tout ça et si c’est un passionné (comme c’est évidemment demandé dans l’annonce), il a tout à fait le profil de l’entrepreneur et n’a vraiment pas besoin de se faire recruter par une start-up.

Et quitte à finir dans 3 mois sur la paille faute de salaire parce que tu comprends, on est encore en phase d’investissement autant monter son propre projet.

  1. Et encore, j’ai coupé la liste pour pas que la start-up XXX en question soit trop reconnaissable – notamment la plate-forme de publication

Technorati Tags: , ,