Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

Académiciens : Vendus !

Alors que je rédigeais le premier billet de la série chasse aux Gaspis, je fus pris d’un doute quant à l’utilisation du mot sourd [1]. J’ai donc fait ce que je fais toujours dans ces cas là : je me roule par terre, je déchire mes vêtements et je consulte un dictionnaire.

J’attrape donc le Petit Robert qui se trouve à une longueur de bras de mon bureau [2] et j’y cherche le mot sourd. A la définition du-dit mot, je trouve l’utilisation qui m’intéresse – synonyme vague – illustré par une citation de Maupassant :

Une colère sourde contre tout le monde couvait en lui (Maupassant)

Je continue ma lecture et au synonyme secret, je trouve un autre auteur, plus inattendu celui-là :

Dans ce gouvernement […], une lutte sourde divisait les ministres. (Alain Madelin)

La preuve en image

Madelin est sourd

Si les libéraux s’invitent même dans les dictionnaires, je vais me mettre à écrire avec des fautes maintenant.

  1. Dans l’expression : Me demandez-vous d’un ton sourd d’angoisse
  2. Dans mon appart’, tout est à une longueur de bras : j’habite à Paris)

2 réponses à “Académiciens : Vendus !”

  1. la parizienne dit :

    Mais attends, tu cherches pas tous ces trucs-là sur Internet ?? 😉

  2. Gregoire dit :

    C’est mon côté « old school »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.