Chasse aux trolls chez Loïc Le Meur

3 mars 2007 2 commentaires
Ca faisait un bout de temps que je n’étais pas passé sur le blog de Loïc Lemeur Le Meur. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je lus le titre de son billet du 1er mars : 24h après la fermeture des commentaires de mon blog.

Quoi ?! Qu’ouis-je ? Que lis-je ? L’ennemi des médias traditionnels, le champion des conversations, le king of la french blogosphère, le gars qui offre des ipods aux ministres de l’intérieur, Loïc Le Meur a fermé les commentaires sur son blog !?

Je n’avais pas de sympathie particulière pour la prose de Le Meur, encore moins depuis le passage du bonhomme au militantisme actif, mais il est vraiment regrettable qu’il en ait été amené à cette extrémité. Les fils de commentaires étaient malheureusement pourris par des trolls anti-sarkozy [1] et les fameuses conversations tant vantées par Le Meur n’étaient plus qu’un brouhaha inaudible et souvent pathétique.

Ceci dit, on ne récolte jamais que ce que l’on sème. C’est effectivement le fait d’avoir transformé son blog en machine de propagande sarkoziste qui a attiré tous ces trolls chez lui.

Le plus drôle dans cette histoire reste l’échange de civilités entre Le Meur et et le journal du Net. Au magazine en ligne qui titrait dans une brève du 1er mars au sujet de la fermeture des commentaires Le Meur revient au web1.0, l’intéressé répond :

La palme revient au Journal du Net qui dit que je reviens au Web 1.0. C’est sûr que concernant la maquette du JDN, au moins on n’a jamais aucun doute sur sa version.

J’aime beaucoup le titre de la brève du Journal du Net mais en même temps, peut-on vraiment considérer la fermeture du blog de Le Meur aux commentaires comme une information ?

  1. et oui, les trolls, ces petites créatures fantastiques que l’on trouve dans Harry Potter et le Seigneur de anneaux, sont toutes gauchistes

Réagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.