Moi, je n’arrive plus à suivre toutes ces « propositions participatives », toute cette agitation de réseautage, toute cette communication sur Sarko (quel athlète de la note ce Loïc, lui qui avait un peu faibli auparavant…). Vivement juin tiens.