Ah Grégoire… Si la blogosphère avait seulement la moitié de ta classe, quel bonheur ce serait… 🙂