Oui, nous sommes d’accord sur l’essentiel quand à « l’affaire », néanmoins je persiste : le blog est l’outil pertinent non pas parce qu’il ne permettrait pas une analyse exhaustive – il s’agit ici de la question de la « place » ou de la taille. Uun blog dispose probablement d’un espace de stockage suffisant contrairement au « papier » qui n’est pas extensible ad hoc (la pagination est relativement finie) – mais bien parce qu’il génère une dynamique (c’est l’état du rapport au lectorat : ses « interactions ») que l’on ne retrouve pas sur les supports « classiques ». C’est bien la présence de cette dynamique, ce que nous sommes en train de faire par ailleurs, qui me semble distinguer ce média/support des autres ; l’utilisation du média « papier » est autrement plus compliquée et contraignante, ne serait-ce que lorsqu’il s’agit de trouver un éditeur ou encore une pige. Avec le blog point de cela… ce qui ne signifie pas, à contrario, qu’il soit nécessaire et intelligent d’écrire tout et n’importe quoi.
PS : désolé pour mes phrases à tiroirs…