Bien vu, mais au-dela de la petite crise d’ego de chacun, je pense que cet énième blogfight est plus symptomatique qu’on ne le pense. Justement, ceci n’est pas une crise d’adolescence, mais un quasi aveu de détournement d’outils et de concepts :
– Certains parmi les blogs qui ont le plus de poids ne sont pas des producteurs de contenus mais de puissantes machines à buzz et à visibilité s’auto-accélérant les uns / les autres
– le jounalisme collaboratif et/ou citoyen devient un prétexte à créer une nouvelle élite de communicants, switchant les canaux traditionnels et mettant en avant leur supposée interactivité et proximité avec leurs lecteurs
– contrairement à ce qui est martelé, les conseillers en communication ont très bien compris l’enjeu que ces supports représentent et l’intérêt de s’en rapprocher.

Bref, comme le clown dans l’arène, est-ce que ces supposées crises d’ego(s) et d’adolescence ne sont pas juste un écran de fumée pour détourner l’attention de l’essentiel ?