Widgets wordpress et ergonomie web

J’avais dit que je reparlerais des widgets de wordpress… et bien voilà, on le dit plus on le fait, j’en reparle.

Les widgets comme je l’ai expliqué dans ce billet sont réalisés en Ajax et utilisent massivement les effets de la librairie scriptaculous. Concrètement cela signifie que pour configurer la barre de navigation de mon blog (puisque c’est à ça que servent les widgets), je ne le fais pas à l’ancienne en remplissant des champs de fomulaire puis en cliquant sur un bon vieux bouton Valider, Envoyer ou Go… pour ensuite attendre le rechargement de ma page pour pouvoir éventuellement re-modifier la configuration de mes widgets. Non, je fais ça à la souris par simples glisser-déposer. Si ça ne me plaît pas, je re-glisse, je re-dépose, je re-clique. Tout ça est très intuitif et presque aussi réactif qu’une appli classique off-line type word ou excel. C’est vraiment ça LA nouveauté des widgets : la facilité d’utilisation et l’ergonomie. Car encore une fois, je le répète tout ce qu’on fait aujourd’hui avec, on le faisait hier sans, sauf que c’est archi-simple.

L'interface des widgets

Ce genre d’interface user friendly se répand de plus en plus dans les applications en ligne. Ouvrez un compte sur Netvibes, Box.net ou Flickr et vous constaterez de vos yeux ébahis la dure vérité : le mythe du client léger n’est plus… un mythe ! Allez, soyons fous, vu la qualité des interface qui fleurissent en ce moment sur le web, prédisons ensemble l’abandon pure et simple des solutions médiannes, type client semi léger ou client riche qui ont fleuri un temps.

Rappel pour les non initiés :

Le client léger
est une application accessible en ligne à partir d’un simple navigateur.
Le client semi-léger, ou client riche
est une application accecssible en ligne à l’aide d’un navigateur et d’un plug-in, souvent propriétaire, donc à installer.
Le client lourd ou client obèse
est une application qui fonctionne sur un poste en local, après une installation longue et fastidieuse (sans parler des mises à jour… longues et fastidieuses)

Pourquoi suis-je si optimiste sur les clients légers ?

Je crois surtout que c’est la troisième et dernière raison qui pèse le pus lourd dans l’arrivée de ces nouvelles interfaces. La maturité de l’utilisateur final est toujours un facteur déterminant pour les évolutions technologiques.

Amusant : l’entreprise dans laquelle je travaillais précédemment a fait le choix du client riche. Je leur souhaite sincèrement de rentabiliser leur investissment en R&D.

  1. comprendre qui marchent sur touts les navigateurs
  2. Dans ce nouveau modèle, le navigateur est massivement mis à contribution, réduisant ainsi les apples faits au serveur qui lui ne fait qu’envoyer de la data. C’est le client qui les intègre et les met en forme dans la page

Réagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. Tutoriel WordPress 2.2 : la sidebar à la loupe, comprendre les widgets et déclarer une "WAR"…

    Tout au long de ce tutoriel, j’ai choisi d’expliciter le parti pris du thème par défaut concernant le balisage HTML de la sidebar en particulier, sachant que la zone de contenu principal ne présente pas de difficultés particulières….