Googling et anonymat

26 mars 2006 Pas (encore) de commentaires
  • Tu connais machin ?
  • Non, mais j’ai vu sur google que…

C’est un nouveau réflexe. Quelqu’un arrive dans une entreprise, nommé à la tête d’un nouveau service, potentiellement embauchable… un petit coup de google et on en sait plus sur lui. On trouve toujours un bout de cv, un site perso, un commentaire dans un forum… Ca s’appelle le googling (prononcez googeuling).

Mais c’est dégueulasse ! Comme ça tu trouves des infos sur moi rien qu’en tapant mon nom dans google! Plus d’intimité, plus de vie privée ! C’est Big Brother ! Espèce de fasciste ! Je suis sûr que t’as voté à droite aux dernières présidentielles ! (ah merde, moi aussi).

Certes. Cette nouvelle pratique pose clairement la question de l’anonymat en ligne.

Je me souviens d’un temps pas si lointain, 1999 / 2000, où sot que j’étais, je me documentais sur ce nouveau truc qu’on appelait internet en lisant des magasines papier (du papier ! J’en rigole encore…). En ces temps glorieux du web 1.0, il ne s’écoulait pas une semaine sans qu’un magasine ne fasse une couverture sur Rester invisible sur internet, surfez anonyme, Effacez vos traces sur le web… On se les arrachait. La sécurité et l’anonymat, étaient les préoccupations premières des internautes. Aujourd’hui on achète en ligne à tour de bras, on se crée des profils sur Linkedin, Viaduc, Flickr, on raconte sa vie sur son blog et on y va de son petit commentaire sur celui des autres.

Internet n’est plus un espèce de magma informe et malveillant qui si tu laisses traîner ta CB à moins de 5 mètres de ton ordi te chope ton code et te vide ton compte en banque dans la minute. C’est désormais un outil de connaissance et de reconnaissance. De fait, la question de l’anonymat ne se pose plus de la même manière qu’il y a 5 ans : utiliser internet aujourd’hui (et en tirer profit) signifie nécessairement renoncer à une part d’anonymat.

En même temps je dis ça, je dis rien (oui, j’arrive pas à trouver de chute pour ce billet).

Barbayellow dans Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.