Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

Le web 2.0 au delà des geeks

Si vous ne faites pas partie du microcosme internet, peut-être n’avez-vous jamais entendu parler du Web2.0.

Web2.0
Terme buzzistique qui désigne un ensemble assez vague de nouvelles technologies et de nouveaux usages qui sont peut-être l’avenir du web. Les blogs, les podcasts, les flux RSS, Ajax, Ruby On Rails… tout ça, ça fait Web 2.0.

Au délà du buzz technologique, certains sites proposent aujourd’hui de nouveaux usages du média internet. Le site del.icio.us est un exemple parlant. Sur del.icio.us, vous bookmarquez des sites que vous taguez avec des mots clés. Rien de révolutionnaire jusqu’ici. La vraie nouveauté réside dans la place faite au contenu utilisateur [1].
del.icio.us est une coquille vide. Ce sont les utilisateurs qui jour après jour constituent une base de signet qualifiée (puisque les sites sont tagués) et consolidée (de par le nombre d’utilisateurs). Ca c’est du web 2.0.

delicious

del.icio.us n’est pas un site grand public et reste aujourd’hui réservé aux geeks, capables de passer plusieurs heures par jour sur internet. D’où la question légitime que se posent certains : quel peut être l’audience d’un del.icio.us auprès de l’usager lambda ?

Ce serait passer à côté de l’un des concepts essentiels des sites estampillés Web2.0 : l’ouverture. del.icio.us, toujours lui, offre de nombreux services permettant de publier sa base de signets sur un autre site : que ce soit sous la forme du fameux nuage de tags, d’une simple liste de liens, de flux rss, ou sous une une forme plus élaborée avec des liens OLE en veux-tu en voilà, des échanges de data XML et tout l’attirail des techos jargonnants puisque delicious propose une API documentée (en fait tout se passe en xml – forcément, on est sur du web).

Un site bookmarqué sur delicious, peut donc se retrouver dans la liste de liens d’un ou plusieurs blogs. La visibilité des sites enregistrés par les utilisateurs de delicious est extensible, voire virale.

C’est pourquoi je suis assez optimiste sur l’avenir des nouveaux services du Web 2.0 (flickr, digg.com ou newswine pour ne citer que les plus connus), y compris auprès de l’usager lambda. Leur ouverture et leur interopérabilité leur permettront de dépasser la communauté des geeks pour aller toucher des utilisateurs moins « tech » qui consommeront sans même le savoir des contenus issus de services web 2.0.

Et tout le monde est content.

  1. user content en us english est d’ailleurs un terme très en vogue dans mon entreprise en ce moment. Je suis archi corporate.

Une réponse à “Le web 2.0 au delà des geeks”

  1. […] C’est malin, c’est viral et ça risque de marcher. C’est tout à fait le genre de fonctionnalité intelligente qui peut permettre à un site comme delicious d’élagir son audience au-delà du monde geek. Le barbablog, toujours à la pointe de la technologie et de la geekattitude, vous propose bien évidemment de tester le Network Badge. […]

Mentions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.