Office365

Une vision courtermiste de la technologie

"Oh nooooon, pas zimbra, c'est comme si vous utilisiez un N90. C'est robuste, ça marche mais c'est complètement obsolète". C'est le genre de réaction qu'on entend parfois quand on discute avec des DSI lorsqu'on leur dit qu'on souhaite utiliser des outils libres pour gérer ses emails.
Prenez plutôt Google ou Microsoft 365, ce serait une faute erreur de ne pas le faire
Des services hébergés par des entreprises américaines dont on se doutait depuis longtemps et dont on sait avec certitude depuis 2013 qu'elles font peu cas des données de leurs utilisateurs.

« Oh nooooon, pas zimbra, c’est comme si vous utilisiez un N90. C’est robuste, ça marche mais c’est complètement obsolète ». C’est le genre de réaction qu’on entend parfois quand on discute avec des DSI lorsqu’on leur dit qu’on souhaite utiliser des outils libres pour gérer ses emails.

Prenez plutôt Google ou Microsoft 365, ce serait une faute erreur de ne pas le faire

Des services hébergés par des entreprises américaines dont on se doutait depuis longtemps et dont on sait avec certitude depuis 2013 qu’elles font peu cas des données de leurs utilisateurs.