Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

Géopolitique et Internet, par Andy Müller

Andy Müller, co-fondateur et porte parole du groupe de hacker le plus influent d’Europe, le  Chaos Computer Club, a animé une conférence au THSF 2016 sur les liens entre ONG de défense des libertés sur Internet et fondations américaines. Selon lui ce nouveau complexe militaro-industriel des défenses des libertés numériques constitue un outil d’influence des États-Unis et contribue à alimenter ce qu’il a baptisé le libéralisme totalitaire.

Andy Müller constate que la plupart des conférences internationales sur la censure en ligne (le circumvention festival en Espagne) et des outils de lutte contre la censure, (il cite Tor mais on pourrait également parler de Deflect [1] ou du projet Galileo) sont financés par des structures américaines (Open ITP, Open Technology Fund) ou des fondations appartenant à des milliardaires américains (Soros, Omydiar, etc.). Andy Müller ne tombe ni dans le complotisme ni dans le « de toute façon tout est financé par la CIA et la NSA » mais propose plutôt de s’interroger sur les conséquences de ce quasi-monopole et sur ce qu’il appelle  le libéralisme totalitaire :

Internet et le complexe militaro-industriel de la liberté sur Internet n’a fait qu’exporter l’idéologie occidentale au lieu d’essayer de comprendre les différences culturelles et le complexe qui se créerait si ces cultures venaient à se rencontrer.

Il ne propose pas de réponses définitives mais ouvre plusieurs pistes de réflexions pour sortir de ce libéralisme totalitaire. Certaines sont connues : décentralisation, souveraineté numérique ; d’autres telle la création de « ponts culturels » entre religions et pays sont plus inédites (en tout cas dans le milieu hacker).

Sur la souveraineté numérique, Andy Muller relate une expérience personnelle qui fait froid dans le dos, avec dans le rôle du méchant un acteur du numérique bien connu de nos services :

(…) j’ai essayé de devenir conseiller du gouvernement invité par des pays latino américains mais c’était un peu bizarre parce qu’ils disaient « ouais on pense qu’on doit créer un framework » mais le développement de l’Internet, d’une certaine manière va avec nos processus économiques, culturels et politiques donc ils discutaient et ils ont réalisé que Google venait de décider de connecter toutes les écoles du pays. Je ne suis vraiment pas fan des nazis ou de Goebels en particulier mais de temps en temps il avait des formules très claires, dont l’une d’entre elles : « tu as la jeunesse, tu as le futur ». Fin de l’histoire. Donc si tu échoues pendant 15-20 ans à faire quelque chose avec le système éducatif et Internet, alors Google, Facebook viennent et connectent les écoles et tu es fini. Et c’est la situation de nombreux pays.

L’intégralité du verbatim est à retrouver chez Benjamin dans son billet : Le complexe militaro industiel de défense des libertés sur Internet. Un grand merci à  lui et Marine pour avoir filmé, monté et sous-titré cette conférence.

  1. Petite anecdote qui illustre parfaitement les problèmes évoqués par Andy : un média bulgare qui avait relayé les câbles diplomatiques de Wikileaks avait été dans la foulée la cible d’attaques DDOS. Sans oublier les pressions exercées sur les journalistes. Deflect est ou outil de mitigation, un outil qui permet justement de se protéger de ce type d’attaques. Ils ont explicitement refusé l’utilisation de Deflect et ont préféré travailler sur une autre solution technique, plus longue à mettre en place, mais non financée par le gouvernement américain.


Reagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. PixelKarma

    Andy Muller sur le « complexe militaro-industriel des libertés numériques » https://t.co/eSOutXNE39

  2. Barbayellow

    Géopolitique et Internet, par Andy Müller, porte parole du groupe de hacker le plus influent d’Europe, le #CCC https://t.co/Gk9DrzguV0

  3. mgout

    RT @Barbayellow: Géopolitique et Internet, par Andy Müller, porte parole du groupe de hacker le plus influent d’Europe, le #CCC https://t.c…

  4. vincib

    beau billet d’analyse de @Barbayellow sur la conférence d’Andy : https://t.co/gVlytHTEVX

  5. Barbayellow

    RT @vincib: beau billet d’analyse de @Barbayellow sur la conférence d’Andy : https://t.co/gVlytHTEVX

Haut de la liste
Votre commentaire