le mec y dit : « les journalistes sont trop cons pour comprendre les problèmes de sécurité » ..

D’accord pour les journalistes sportifs , ils arrivent à dire plus de conneries que de mots qu’ils prononcent … Mais les autres ?

Faut pas généraliser comme ça !

quand à cet article qui renvoie les arguments dos-à-dos : http://www.hackersrepublic.org/culture-du-hacking/une-histoire-de-privileges
Celui qui dit « nous les privilégiés » me fait penser à la grenouille de la fable ….