Iphone : il y a une application pour (presque) tout…

On connaissait le côté puritain d'Apple, on découvre désormais le côté politiquement correcte de la firme à la pomme.

Pas de sexe

Sur l’appstore, il est impossible de trouver une application affichant le moindre petit bout de sein. A chaque fois qu’un développeur y soumet une application, il s’écoule deux bonnes semaines avant que celle-ci ne soit effectivement disponible pour le grand public, le temps pour apple de vérifier que l’application est convenable [1]. Une application iphone peut être refusée pour de nombreuses raisons, la plus courant étant la présence d’éléments « sexuellement inappropriés ». Au début de l’année 2010 la firme à la pomme a retiré de son appstore plus de 5000 applications jugées trop olé olé.  Apple est une firme, pas un organisme d’Etat ; ils ont bien le droit de se la jouer puritain s’ils le veulent. Par ailleurs ce côté « chez nous on ne trouve pas de sexe mais que de belles applications bien propres bien lisses » est probablement plus un choix marketing que moral. Apple souhaite en effet attaquer le marché de l’éducation avec son ipad et si à côté de l’application de elearning pour classes de 6e on trouve les vidéos de la dernière star porno en vogue , c’est sûr que ça risque de brouiller le discours commercial.

Pas de politique

A la limite, le côté puritain parfaitement  hypocrite ça s’explique pour des raisons purement commerciales. Par contre, ce que je n’arrive pas  à comprendre, c’est la récente censure par apple de l’application WikiLeaks.  Pour ceux qui auraient passé ces 6 derniers mois dans une grotte au fin fond du Kazakhstan à manger des fourmis et des poils de loutres, WikiLeaks est un site spécialisé dans la diffusion de documents officiels plutôt embarrassants pour  le gouvernement américain – ainsi que la plupart des gouvernements de notre belle planète d’ailleurs – puisqu’après avoir diffusé des rapports confidentiels de l’armée américaine sur son intervention en Afghanistan puis en Irak, WikiLeaks a dévoilé plus de 250000 documents correspondants  à l’ensemble des cables diplomatiques échangés entre le département d’Etat américain (l’équivalent de notre ministère des affaires étrangères) et ses ambassades dans le monde entier entre 2004 et 2010.

L’application donnait accès aux câbles diplomatiques de WikiLeaks dans un format adapté à l’iphone ainsi qu’au compte twitter de WikiLeaks. Elle était en vente au prix de 1,99$. Deux jours après avoir été validée apple retirait l’application de l’appStore. Elle avait été téléchargée plus de 2800 fois.

Il n’est pas trop tard

A tous ceux qui se disent apple fan boy parce qu’Apple c’est trop cool parce que le  big boss fait ses présentations produits en jeans baskets avec et un col roulé, et bien non, apple c’est pas cool. Apple, c’est pas cool du tout. Apple est une firme puritaine et réac’ qui fait la chasse aux images sexy  et aux documents politiquement incorrects sur ses applications. Et encore, je ne parle pas de leur politique de plate-forme fermée qui fait de leurs « clients » des pigeons captifs qui ont accepté de lâcher leur numéro de CB laquelle est débitée en quelques clics sur les nombreux store d’apple (itunes store, appstore, apple store) car ce n’est pas l’objet de ce billet.

Si par le plus grand des hasards vous avez commandé un iphone 4 au papa noël il est encore temps de lui demander de le remplacer par un téléphone Androïd parce que papa noël, tu comprends,  sur Androïd il y a du porno et en plus on peut y consulter les cables de WikiLeaks.

  1. convenable signifie à peu de choses près que l’application peut être diffusée sur écran géant chez Euro Disney sans que Mickey, Minnie, Plutot et tous leurs amis ne soient choqués

Réagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. Iphone : il y a une application pour (presque) tout… http://j.mp/ih8nI1

  2. Pour Wikileaks c’est une sorte de couardise mais pour le porno je peux comprendre qu’ils aient pas envie de s’emmerder avec ça. Et vu le fric qu’ils pourraient se faire en prenant 30% de marge sur toutes les app de cul vendues, je pense que c’est soit en effet un choix puritain (que YouTube et bien d’autres ont fait au passage, y a pas que Apple qui est très vilain de pas nous laisser nous branler) soit ils n’ont pas envie d’avoir un procès aux fesses tous les 3 jours à cause de parents mécontents.

    C’est super a le mode de dire qu’Apple c’est naze mais franchement y en a plein d’autres qui font pareils et ont leur dit rien parce qu’ils ne sont pas en vogue.

    Parler du type qui a vu son applicatio. Être refusée puis accepter quelques jours après qu’il ait reçu le prix Pulitzer aurait été plus judicieux pour prouver le lien ténu qui relie Apple et Belzébuth.

  3. @skoua >> Bien content d’être à la mode 🙂

    Plus sérieusement, le porno et wikileaks ne sont que deux exemples servant à démontrer que l’univers d’apple, que l’on ait un iphone, un ipad ou un ipod, est devenu un univers fermé. Tu n’as accès qu’aux contenus auxquels apple te laisse accéder. Je caricature un peu évidemment parce que sur ton iphone/ipad, tu peux accéder au site de WikiLeaks avec la navigateur de la bête, à savoir Safari.

    Je dis Univers fermé parce que si tu veux acheter de la musique à partir de ton ipod ou ipad, tu le fais forcément sur un des magasins en ligne d’apple. De même, les applications que tu peux y installer, ce sont uniquement les applications validées par apple. Tu peux jailbreaker ton iphone et installer d’autres appli que celles de l’appstore mais ce faisant, tu feras sauter ta garantie. Je te renvoie vers une vidéo de Tristan Nitot qui explique très bien cette idée du code is law et de l’importance de s’affranchir de ce type de circuit fermé.

    Tout ça pour dire qu’apple n’est certes pas le diable, mais ce n’est pas plus une firme qui favorise l’inventivité et la création, depuis quelques années déjà. Pour reprendre un concept du monde du logiciel libre : apple ne favorise clairement pas la bidouillabilité.

    Là tu peux m’opposer la « révolution » tactile d’apple lors de la sortie du tout premier iphone, révolution qui l’avait d’ailleurs propulsé au top des ventes de smartphones (ça + un bon gros plan marketing). Mais en fait de révolution, le tactile ça existait depuis un petit bout de temps déjà. Apple a « juste » réussi à le rendre extrêmement ergonomique et accessible au grand public. A quel prix d’ailleurs : plus de 200 brevets on été déposés par la firme pour protéger leur nouvelle expérience utilisateur. Et les brevets, c’est pas ça qui fait avancer la créativité.

  4. C’est vrai que Apple a créé un éco-système très fermé. Mais c’est aussi ce qui fait que cela marche si bien.

    Je suis développeur iOS et je sais ce qu’on peut et ne peut pas faire sur iPhone. Il est clair que parfois ils prennent des décisions stupides vis-à-vis des créateurs et des professionnels.

    C’est peut-être une faiblesse mais c’est aussi leur force.

    Je suis pas un fanboy d’Apple, j’aime bien leurs produits mais si un jour ils me gonflent trop je passerai à Linux et Android. Ce que je trouve dommage dans ton article c’est juste le fait que tu soulignes les restrictions imposées par Apple mais pas les bonnes selon moi.

    Pour Wikileaks, le débat est encore ouvert pour savoir si c’est intelligent et vraiment démocratique de diffuser ce genre d’infos, je peux comprendre qu’Apple n’ait pas envie de se mouiller.
    Pour le porno, franchement je ne vois pas comment on peut se plaindre qu’une boîte ne veuille pas en diffuser, c’est leur choix ils ne sont pas obligés de faire plaisir à tout le monde, surtout que si on veut voir des fesses sur son iPhone Google est là pour ça.

    Dans le genre décision stupide de la part d’Apple, le fait d’obliger les applications qui permettent de faire des dons à des oeuvres caritatives de reverser 30 % des paiements est une belle idiotie, surtout démagogiquement parlant.

    Dire qu’un système fermé est mal n’est pas très réfléchi selon moi.
    Le grand public n’est pas toujours très débrouillard avec l’informatique, lui mettre des flèches partout au sol pour le guider est le meilleur moyen de l’empêcher de détruire lui-même son iDevice comme le font les utilisateurs de Windows au hasard en installant 15 virus par jour et en se plaignant derrière que leur PC ne marche pas.

    Si on est un geek et qu’on veut pouvoir chatouiller les moindres recoins de son téléphone, soit on jailbreak la bête, soit on opte pour autre chose.
    Apple n’oblige personne à acheter leurs produits et ceux qui sont assez « malins » pour voir que leur système est trop fermé n’iront pas acheter d’iPhone ou d’iPad de toute façon.

  5. Il y a une autre alternative à l’appstore il y à OpenAppMkt, Cydia Store…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *