Tags : , .

Desirsdavenir change (déjà) de tête

Ce matin, jeudi 17 septembre 2009, on a le droit à une nouvelle version de Desirsdavenir, le site de l'association de Ségolène Royal (quand celui-ci est disponible et qu'on ne se retrouve pas sur une erreur 500).

Ce matin, jeudi 17 septembre 2009, on a le droit à une nouvelle version de Desirsdavenir, le site de l’association de Ségolène Royal (quand celui-ci est disponible et qu’on ne se retrouve pas sur une erreur 500).

Conformément à l’annonce publiée sur son blog, Ségolène Royal qui déclare avoir entendu et bien lu toutes les critiques concernant la nouvelle maquette du site, Ségolène Royal donc, va faire évoluer son site. Première évolution, l’image de fond :

Nous pouvons imaginer de la changer, y compris pourquoi pas, toutes les semaines, sur proposition des comités locaux.

Et bien ce jeudi 17 septembre 2009, c’est chose faite. Desirsdavenir a un nouveau fond de page. Celui-ci n’est plus un wallpaper pour vista mais une création originale. Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est aussi surprenant que la première version.

desirsdavenirsv2

Non mais faut arrêter chez Désirs d’avenir.

  1. Je passe sur le fait que le site est visuellement moche mais bon, ça a buzzé , alors pourquoi pas ;
  2. je passe sur le fait que l’hébergement est clairement sous dimensionné et qu’on se retrouve une fois sur 2 avec une erreur 500 , mais bon, c’est le deuxième effet kisscool du « je lance un site foireux et tout le monde en parle » ;
  3. enfin, je passe sur la phrase particulièrement maladroite en temps de crise de Ségolène Royal au sujet des économies réalisées pour son site  :

    Nous réalisons également une économie de charges salariales de 62 000 euros par ans, grâce à l’engagement de militants bénévoles

    maladresse que l’on pourrait éventuellement mettre sur le compte de l’urgence de la réaction…

Mais là quand même, il faut arrêter les frais chez Desirsdavenir. Le ridicule ne tue pas, mais en politique, il abîme gravement. Engagez des professionnels. Pour votre com’ et pour votre site. Et payez les. C’est un métier.

P.S. : cette farce de Désirs d’avenir me met d’autant plus en colère qu’avant 2006 j’avoue y avoir cru à la solution Royal.