Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

Les sites web doivent-ils avoir le même rendu dans tous les navigateurs ?

La réponse est simple.

Pour ceux  à qui cette blague de webdesigner ne parle pas, c’est un vieux débat né dans les années post 2000, à l’époque où il fallait faire un site pour internet explorer et un autre pour netscape, les deux navigateurs reposant sur des technologies tellement propriétaires et différentes qu’il était impossible darriver au même résultat avec le même code. Avec l’arrivée des standards, la montée de projets tels que The Web Standards Project et le travail d’évangélisation de gens comme Jeffrey Zeldman, les éditeurs (microsoft, netscape, mozilla foundation, opera, apple) ont fait de gros efforts pour favoriser l’implémentation de technologies communes standards dans leurs navigateurs : les standards.

Depuis, de plus en plus de sites sont réalisés non plus en tables mais en css et html sémantiques ce qui outre le fait d’avoir considérablement réduit le temps de réalisation d’un site (et le temps passé  à le maintenir) a également permis de réaliser des plus accessibles.

Pour autant, il arrive parfois souvent qu’il subsiste quelques différences de rendu d’un navigateur  à l’autre – différences qui sautent toujours aux yeux du client pour lequel on a réalisé le site. Et là, il faut expliquer au client qu’il y a bien plus d’avantages à tolérer qu’un site ne soit pas exactement identique au pixel près dans tous les navigateurs à partir du moment où on utlise un code propre et sémantique. Les avantages se traduisent en terme de coûts de bande passante [1] , de référencement [2] et d’accessibilité [3]. Il y a tellement à dire sur les standards et l’accessibilité qu’il faudrait écrire plus qu’un simple billet. Certains ont même écrits des livres entiers (même pas chiants) sur le sujet.

  1. le css est bien moins verbeux que les tableaux),
  2. les moteurs comprennent  mieux les <h1>Ceci est mon titre</h1> que les <tr valign= »top »><span>C</span>eci est mon titre</td> et encore je fais soft
  3. les synthétiseurs vocaux sont plus performants sur du code sémantique que sur du tableau


Reagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. DarklgWeb

    Les sites web doivent-ils avoir le même rendu dans tous les navigateurs ? http://minurl.fr/law

  2. Deux personnes vont se rendre compte que le site est différent de quelques pixels dans 2 navigateurs différents: l’intégrateur et le client.

    Le visiteur lui n’utilise qu’un seul navigateur et ne va donc pas comparer 2 rendus! Sauf cas où on le force à utiliser IE6 au boulot mais bon là …

    Ça n’empêche pas de se défoncer en tant qu’intégrateur pour que le rendu soit proche (mais euh non, pas identique quand c’est justifié) 🙂

  3. Et nan, je crois que même le client final ne s’en rend pas compte ! Seuls l’intégrateur, le chef de projet et le graphiste (qui a un compte-fil à la place des yeux) voient les différences.

  4. Enfin quand je dis « pas identique » je dis « pas identique » au sens « les gars qui ont un compte fil à la place des yeux le voient mais les gens normaux non » du terme. Genre un décalage d’un pixel, un png un peu plus pétant dans un navigateur ou ce genre de pétouilles. Après si le menu est éclaté ou si une colonne passe en dessous d’une autre, bon là, faut faire un effort 🙂

  5. Cela doit me prendre 10% de mon temps ces différences entre navigateurs… ton code a beau être super propre css 2 et compagnie, ya toujours un pixel de travers… et c’est souvent IE 6 qui fait des siennes !

Haut de la liste
Votre commentaire