Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

31 DESIGN, une nouvelle agence web

En septembre dernier, j’annonçais que je devenais webdesigner indépendant, que je quittais mon entreprise pour me mettre à mon compte. 5 mois plus tard, la machine est en route.

En septembre dernier, j’annonçais que je devenais webdesigner indépendant, que je quittais mon entreprise pour me mettre à mon compte. 5 mois plus tard, la machine est en route.

Quel statut pour un webdesigner indépendant

J’ai créé ma société : 31 DESIGN. J’ai opté pour le statut EURL plutôt que le statut d’auto-entrepreneur. La raison principale de ce choix est  le fait que je compte bien faire de mon activité de webdesigner indépendant ma principale source de revenu [1] et là où le statut d’auto entrepreneur est limité en chiffre d’affaires à 32 000 €, celui  de l’EURL ne l’est pas. Je ne suis pas vénal mais 32 000 € de Chiffre d’Affaires [2], pour vivre à Paris, c’est pas bézef.

Pour plus d’informations sur les avantages inconvénients du statut d’auto entrepreneur, je vous invite à lire l’article de tubydev : Auto-entrepreneur: les limites de ce statut

31 DESIGN, le site Web

Comme toute agence web qui se respecte, 31 DESIGN a son site web. Je compte bien l’alimenter d’ailleurs, à coup de descriptifs de projets clients et d’articles du barbablog. Pourquoi double publier ? Parce que autant le barbablog, c’est mon blog et je fais bien ce que je veux, autant 31 DESIGN est désormais mon espace professionnel et j’y serais donc beaucoup plus sérieux – en restant toujours un peu décalé, car comme vous pourrez le remarquer en allant visiter 31 DESIGN, il y a un énorme pingouin sur le site. Pourquoi un pingouin ? Parce que 31 DESIGN fait des sites frais et puis parce que c’est une longue histoire.

Bilan après 5 mois, comment ça va ?

Ca va merci. Après 5 mois, je ne regrette pas cette décision même si comme l’illustrait David Larlet se mettre à son compte revient un peu  à faire un grand saut dans le vide en se demandant si on a pas oublié de mettre son parachute. Car c’est vraiment ça le GROS changement : l’incertitude. on ne sait jamais pour qui et quand on va travailler, quels projets vont tomber et on ne sait pas non plus si ce truc énorme dont untel m’avait parlé l’autre jour, ça va se faire ou pas.

De l’autre côté (dans la colonne des « + ») on gagne énormément en autonomie et en responsabilité. Je ne ferais pas le couplet des indépendants sur la liberté, parce que à mon sens, ce n’est pas le terme exact (on n’est pas plus libre en indépendant qu’en salarié), par contre, j’ai découvert des facettes de la production web que je ne connaissais pas : vendre un projet, négocier, communiquer, prospecter… Autant de « boulots » que je n’avais jamais abordé à ce jour et qui aujourd’hui font partie de mon quotidien.

Et alors au final ?

Si vous avez l’opportunité de vous lancer, n’hésitez pas. Beaucoup gens talentueux et compétents n’osent pas se lancer par peur d’échouer ou parce que la création d’une entreprise leur semble insurmontable, administrativement parlant.

Pour la paperasse

Créer une entreprise est beaucoup plus facile qu’on ne le croit. Personnellement j’ai quasiment tout fait en ligne sur CFEnet, le site du centre des formalités des entreprise, et surtout, je me suis fait aidé… par un expert comptable. Le métier d’un expert comptable, c’est la compta bien sûr mais également la création et la gestion d’entreprise. Donc un conseil, si vous vous lancer, choisissez un bon expert comptable.

Et puis la création d’une entreprise, ça ne se fait pas sur une semaine. Il faut être patient et persévérant. J’ai appris qu’en plus du fameux K bis, il y avait énormément de choses  à gérer, genre, assurance social, régime complémentaire, taxe professionnelle… Mais tout ça ne tombe pas en même temps et ça fait partie de la vie d’une entreprise. La première fois c’est un peu effrayant, mais une fois qu’on sait comment ça marche, c’est plus facile. Il faut juste ne pas avoir peur d’apprendre.

Et si jamais je me plante ?

C’est pas grave. En général c’est surtout ça qui rebute les potentiels créateurs d’entreprise. Sachez chers amis potentiels créateurs d’entreprise que nous sommes en France et que ce bien beau pays aide beaucoup les créateurs  : l’ACCRE, l’ARCE etc… Et si jamais malgré ces aides là, malheureusement votre projet ne s’avère pas viable, ce que vous saurez très vite de toute façon, vous pourrez toujours retrouver un emploi. Au cours de votre parcours de créateur, vous aurez appris pas mal de choses, et cette expérience là, ça se monneye lors d’un entretien d’embauche.

Alors, n’hésitez, si vous avez l’opportunité [3], lancez vous !

  1. ce qui est presque le cas actuellement, le reste étant assuré par un héritage de plusieurs millions de dollars d’un oncle d’amérique
  2. je rappelle à nos jeunes lecteurs-développeurs que CA != Revenu
  3. l’opportunité, ça veut dire un voire plusieurs contrats d’avance, ça veut dire un peu d’argent de côté pour passer la première année, ça veut dire bénéficier des assedics suite à un licenciement ou un départ négocié… Ca veut dire quand même pas mal de choses.


Reagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. Petit truc: Tu utilises tout le temps « nous », sauf pour le lien « CONTACT », où tu dis « Contactez-moi ». Je ne sais pas si c’est fait exprès, mais moi ça m’a sauté aux yeux ce changement de pronom (qui fait également changement de ton, du coup).

    Un jeune qui sait que CA != revenus, et qui pense qu’il faudrait aussi le rappeler à certains vieux lecteurs aussi 😉

    Article encourageant en tout cas, un jour peut-être à mon retour en France ça sera mon tour.

  2. Tous mes voeux de succès. Je te souhaite de devenir le roi de la banquise. A minima.

  3. Bonne chance à toi Ô Barbayellow ! Tu prodigues de bons conseils et j’appuis sur le fait qu’un bon expert comptable est un élément clé pour ne pas crouler sous la paperasse administrative. Ainsi on se concentre sur son activité première ainsi que la promotion de celle-ci!

  4. Expert comptable, un métier d’avenir…..

  5. Et bien, welcome dans le monde des agences internet!
    Ce n’est pas toujours évident de se lancer, mais il faut parfois sauter le pas ! Bravo.

    Par contre, au bout de 5 mois, il va quand même falloir penser au référencement de ton site, ca te rapporterai quelques clients non négligeable pour passer au cran supérieur 😉

  6. J’y pense Djolhan,j’y pense. Mais pour l’instant, j’ai plus intérêt à me concentrer sur ce blog qui a beaucoup plus d’antériorité et de contenu que 31 DESIGN. Ceci dit, merci pour tes conseils « collègue ».

Haut de la liste
Votre commentaire