Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

WordPress TV et comment transformer WordPress en vidéo blog

Coïncidence amusante : le jour où j’achève un projet de vidéo blog pour un client, Wordpress TV est lancé. Wordpress et la vidéo, c'est plutôt une histoire qui roule.

Coïncidence amusante : le jour où j’achève un projet de vidéo blog pour un client [1], WordPress TV est lancé.

WordPress TV n’est pas une nouvelle version de WordPress dédiée à la publication de vidéo. Rien à voir. WordPress TV est simplement un espace qui regroupe des tutoriels vidéos sur l’utilisation de WordPress. Outre le côté pratique et didactique de ce projet, le lancement de WordPress TV démontre deux choses :

  1. La communauté WordPress est très active et est portée par une équipe (Automatic) qui a un sens du marketing plutôt développé
  2. WordPress sait tout faire : du moteur de blog et à la plate-forme de publication vidéo. WordPress.tv est de fait propulsé par le moteur de WordPress.

Transformer WordPress en vidéoblog

Il existe plusieurs façons d’intégrer de la vidéo dans wordpress. Vous pouvez utiliser le plugin WP-FLV ou le plugin FLV Embed. Personnellement, pour le projet dont je parlais au début de ce billet, j’ai choisi une autre méthode. Je ne voulais pas tordre mon WordPress préféré dans tous les sens parce que :

  1. ça peut faire mal (et je n’aime pas faire souffrir inutilement)
  2. pour moi un vidéo blog ce n’est jamais qu’un blog dans lequel on met des vidéos en embed – dès lors je ne vois pas trop l’intérêt de rajouter des tonnes de champs dans la base de WordPress  (à part peut-être pour formater le flux rss et encore…)
  3. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

La seule contrainte du projet était d’offrir la possibilité au client de publier une vidéo simplement. Flash est actuellement le format le mieux adapté à la publication de vidéos sur le web. Il fallait donc offrir au client la possibilité d’insérer simplement un lecteur flash et de lui dire très simplement où aller chercher le fichier flv à jouer. Tout ça évoquait les shortcodes [2].

J’ai donc créé dans mon fichier function.php le shortcode sc_movie qui lorsqu’on entre ce motif dans le billet : [movie video_url="adressedufichierflv" image_url="adressedufichierjpgaffichéavantlalecturedelavideo.jpg"] sort le code suivant :

<script type="text/javascript"><!--
$('#flash1848450558id1994409667').flash(
{
src: 'http://adressdemonsite/wp-content/themes/montheme/images/player_flv_maxi.swf',
expressInstall: true,
width: 560,
height: 315,
allowFullScreen: true,
flashvars: { flv:"/videos/JHblog.flv", startimage: "/images/JHblog.jpg", width:"560", height:"315", playercolor: "000", showfullscreen:1, ondoubleclick: "fullscreen"}
}
);
// --></script>

Pour l’affichage du player flash J’ai utilisé jQuery (que je kiffe à mort, encore plus que mootools – et dieu sait si je l’ai aimé mootools – mais que voulez-vous, nous, les hommes, sommes inconstants) et le plugin jQuery Flash Plugin ; pour le player, j’ai choisi le lecteur flv maxi, un player open source facilement paramétrable.

Les shortcodes permettent de conserver le contrôle de ce que l’on affiche sans rajouter des tonnes d’options à WordPress qui n’a rien demandé à personne. Le seul inconvénient que je voyais à cette solution c’est que les urls des vidéos ne sont pas rentrées en base. En même temps, j’ai eu beau retourner le problème dans tous les sens, je ne voyais pas l’intérêt de séparer cette information (l’url de la vidéo) du contenu du billet. En plus, mon client peut placer son shortcode où il veut dans le billet : au dessus d’un texte, en dessous… Il peut même mettre 5 vidéos dans le même billet si ça lui chante.

Conclusion : Plugin ou shortcode ?

Entre un plugin et un shortcode, lorsque la fonctionnalité que vous devez mettre en place demande pas ou peu de modifications de fond, choisissez le shortcode : beaucoup plus souple et très simple à mettre en place.

Et vous, [privatejoke]qu’enpensez-vous ?[/privatejoke], pour l’intégration des vidéos dans WordPress, vous faites comment ?

  1. projet réalisé sous WordPress et pas encore en production mais très bientôt
  2. Le principe dushortcode est de récupérer simplement des paramètres et de les réinsérer dans un code plus complexe. Pour en savoir plus je vous invite à lire la documentation.


Reagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. Bon, je ne réagis que sur jQuery : j’ai moi aussi craqué pour cette librairie très élégante (j’ai pas trouvé mieux en terme de rapport entre la longueur de code et sa lisibilité).

    Par contre, je peste en ce moment parce que ça ne fonctionne pas avec du SVG… oui, il y a des intégristes qui utilisent ce format, j’en fais partie 😉

    Et l’auteur semble décidé à ne pas s’en occuper, prétextant (et il a raison) qu’il n’y a que sous IE que ça ne fonctionne pas, et que c’est la faute de MS…… comment lui donner tort ?! Et du coup, me voilà obligé de tout me retaper des fonctions à la c**…

    Pff… je suis faignant… pas envie… j’ai l’eau qui pleure et le bébé qui bout… ou un truc du genre… bon… tant pis, je me remets au codage de « base »… 🙁

  2. tres interssant comme information merci beaucoup !

  3. bonjour

    je suis en quête d’infos pour la réalisation d’une webTV pour un client (sous WordPress bien sûr!) et tes infos sont bien utiles.
    Je me pose par contre des questions sur l’hébergement des vidéos, quelle solution as-tu choisie : youtube, dailymotion, blip, vimeo…?

  4. Alors là je suis sur le « c.l » hallucinant j’avais pas pensé a ca
    c cool merci 🙂

Haut de la liste
Votre commentaire