Quel CMS choisir ? WordPress, Joomla, Drupal, TextPattern, Expression Engine…

Wordpress est de loin le meilleur CMS que je connaisse. C'est également celui que je connais le mieux. Cependant, je me demande si celui-ci est adapté à tous les types de projets. Personnellement, je suis sûr oui. Mais comme un homme averti en vaut 2, j'ai cherché dans les forums et les newsgroups les pros and cons de Wordpress par rapport à d'autres systèmes de publication en ligne parmi les plus utilisés, open source ou non.

WordPress est de loin le meilleur CMS que je connaisse. C’est également celui que je connais le mieux. Cependant, je me demande si celui-ci est adapté à tous les types de projets. Personnellement, je suis sûr oui. Mais comme un homme averti en vaut 2, j’ai cherché dans les forums et les newsgroups les pros and cons de WordPress par rapport à d’autres systèmes de publication en ligne parmi les plus utilisés, open source ou non.

Tableau récapitulatif des CMS les plus utilisés

J’ai déjà essayé [1] Drupal, Textpattern, et Expression Engine. J’ai fait tourner [2] des sites sous Spip et WordPress. Voici mon retour d’expérience sur chacun de ces CMS, agrémenté du résultat de mes recherches sur chacun d’entre eux :

Pour ceux d’entre vous qui préfèrent les grands et beaux tableaux synthétiques aux textes pleins de finesse et d’humour mais beaucoup moins synthétiques, je leur ai concocté un tableau récapitulatif des CMS les plus utilisés.

Drupal

Une usine à gaz. Je suis sûr qu’on peut réaliser énormément de choses avec et tout particulièrement des projets orientés « communautaire » – j’ai souvent entendu dire que Drupal était le seul CMS qui permettait de créer un véritable espace personnel pour chaque utilisateur – mais je n’ai pas réussi à rentrer dedans. Trop de menus, trop de trucs installés en standard, je n’adhère pas du tout à cette approche buldozer du web. Par ailleurs, Drupal poserait problème en termes de performances et de sécurité. Je ne suis pas assez calé en code et je ne connais pas assez Drupal pour affirmer ou infirmer ces infos, mais les plus courageux d’entre vous peuvent aller jeter un oeil sur ce thread de forum et sur le cahier technique de l’un des intervenants qui expose en détails les raisons pour lesquelles il ne faut pas utiliser Drupal.

Textpattern

J’en parlais ici, à propos de la réalisation d’un site pour un asso, et puis finalement, j’ai choisi WordPress. Parce que linterface de Textpattern me déroutait un peu (habitué que je suis à celle de WordPress) et parce que la courbe d’apprentissage de Textpattern m’a un peu découragé. Non pas que celle-ci soit trés élevée mais vu que je connaissais bien WordPress, je ne voyais pas l’intérêt d’investir du temps dans un CMS dont on dit qu’il est à peu près équivalent en terme de fonctionnalités à WordPress

Ce qui m’a quand même dérouté pour le coup, et d’ailleurs c’est LA raison qui m’a fait choisir WordPress pour ce projet, c’est que contrairement à un WordPress ou un Drupal ou à n’importe quel autre CMS, les fichiers de templating ne sont pas de classiques fichiers .php dans Textpattern, ce sont des enregistrements stockés en base. Vu que je ne pouvais pas les manipuler avec un classique logiciel ftp et qu’il fallait à chaque fois faire un copier / coller du thème de mon éditeur vers un navigateur, j’ai laissé tomber.

Expression Engine

Le système de templating est intéressant mais Expression Engine n’est pas un CMS open Source. Au-delà des aspects idéologiques que peut revêtir le fait de travailler avec un logiciel libre, cela signifie que pour chaque installation d’Expression Engine (autre que pour un site perso – il existe une version light et gratuite d’Expression Engine – celle que j’ai testée d’ailleurs), il vous en coutera 250$.

Spip

C’est un peu le papi de cette sélection. Spip est né il y a un certain temps, a propulsé de nombreux sites et en propulse encore beaucoup. Il a été spécifiquement conçu pour une équipe de rédacteurs et possède donc un système de workflow assez évolué avec messagerie interne, calendrier, synchronisable via iCal (le protocole – pas le logiciel) et tout le toutim.

En plus de tout ça, cocorico, Spip est français ! Il bénéficie donc d’une grosse communauté francophone, ce qui veut dire au final, petite par rapport à n’importe quelle autre communauté anglophone. Par contre pour ceux qui ne son pas adeptes de la langue de Shakespeare, c’est un plus indéniable.

Spip est aussi véritablement multilingue. Il propose en natif la possibilité de faire tourner plusieurs versions d’un même site en plusieurs langues (il faut quand même traduire les textes, Spip n’est pas fortiche à ce point). Le CMS est toujours maintenu et évolue encore. Papi Spip en est à ce jour à sa version 1.9.2 et évolue doucement vers une version 1.9.3

Joomla

Joomla est le seul que je n’ai pas encore testé. Je sais que c’est un CMS utilisé par beaucoup d’agences et qu’il existe même des postes de développeurs php spécialisés en Joomla. Je sais par ailleurs que l’ami Benoît l’utilise pour de nombreux sites personnels et moins personnels et que jusqu’ici il en a toujours été très content.

Vazy hé ho, c’est quan que tu te mets à Joomla?

qu’il me dit toujours d’ailleurs.

WordPress

Simple au premier abord, WordPress peut devenir une redoutable machine de guerre pour peu qu’on lui adjoigne quelques plugins et quelques ajustements maison. Et c’est justement là la puissance de WordPress : n’importe qui peut écrire son plugin (faut maitriser la bête quand même mais la doc est généreuse).

WordPress est tellement extensible que certains le considèrent même comme un Framework à lui tout seul. WordPress propose en effet :

J’ai hâte de tomber sur un projet un peu tordu que je pourrais réaliser avec WordPress pour voir ce qu’il vaut utilisé en tant que framework. Mon petit doigt me dit que ça va rriver plus vite que prévu 😉

Appel à contribution

J’ai bien conscience que mon expérience est limitée ; comme je l’ai indiqué au début de ce billet, je n’ai pas pu faire tourner tous les CMS en production. C’est pourquoi, si vous avez eu l’occasion d’utiliser joomla, CMS Made Simple, Drupal… ou n’importe quel autre CMS qui ne serait pas dans la liste, je vous invite à partager votre expérience dans les commentaires. Merci pour vos contributions !

  1. essayé veut dire installer sur un serveur en local, bidouiller, tout casser et réinstaller mais certainement pas utiliser en prod’
  2. faire tourner veut dire installer en local, réaliser un thème spécifique en fonction des besoins du projet, passer le site en production et assurer la maintenance