Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

La honte

Forcément, l’histoire de notre français président de facebook, un jour ou l’autre, ça allait sortir au-delà de nos frontières. Déjà, c’est internet, en plus c’est Facebook, 2 bonnes raisons pour que l’information se diffuse vite et loin.

Forcément, l’histoire de notre français président de Facebook, un jour ou l’autre, ça allait sortir au-delà de nos frontières. Déjà, c’est internet, en plus c’est Facebook ; deux bonnes raisons pour que l’information se diffuse vite et loin.

Bha voilà, c’est fait : Techrunch rapporte l’histoire de la foirade de la presse française des médias français dans l’élection du président de facebook :

He (Arash Derambarsh ) (…) got some coverage with French media that started to report the news and really believed that a French man had become the new worldwide president of Facebook withontout event taking the time to validate the facts or understanding what this title implied.

Techcrunch, French Press Falls For Major Facebook Prank

On pourrait juste en rigoler et se dire que décidément en France, ceux à qui l’on accorde le titre de président se sentent obligés d’en faire des caisses, mais vous savez madame Michu, les français sont comme ça, ils portent des bérets, ils mangent du fromage, boivent du vin et sont d’une arrogance qui frise la mégalomanie. Si ça s’arrêtait là, ce ne serait pas si grave.

Le problème c’est ce que Techcrunch met en évidence dans la conclusion de son article :

The most important point: A simple user managed to generate the biggest prank in the history of Facebook and the press bought it. Hilarious, ridiculous, but also worrying and sad for the French press (a big chunk of it) whose credibility has been hit hard.

Techcrunch, French Press Falls For Major Facebook Prank

Traduction pour les non anglophones: Le plus important : un simple internaute a réussi à créer la plus grosse arnaque de l’histoire de Facebook et la presse s’est empressée de la relayer. Hilarant, ridcule, mais aussi inquiétant et triste quant à l’état de la presse française (ou tout du moins une grosse partie) dont la crédibilité vient d’être mise à mal..

Voilà. Comme ça tout le monde sait qu’on est des rigolos en France.



Reagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

No comments...

Votre commentaire