Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

L’accessibilité selon l’Elysée.fr

Certains sites pour des raisons d’accessibilité – mais c’est un peu un leure, j’y reviendrai – proposent à leurs lecteurs un lecteur flash intégré sur chacune de leur page qui permet à l’internaute de se faire littéralement lire la page par un robot. C’est ce genre de lecteur qu’a mis en oeuvre l’Élysée sur son site, www.elysee.fr.

L’Élysée se lance dans l’accessibilité

C’est très louable de la part de l’équipe du site web de l’ÉlyséeÉlysée d’avoir voulu rendre leur site web accessible au plus grand nombre, car vous l’aurez compris, ce lecteurs est avant tout destiné aux malvoyants qui ainsi peuvent se faire lire le contenu d’une page. Non vraiment, on sent de la bonne volonté et de l’enthousiasme dans cette équipe. Ils vont même jusqu’à se fendre d’un texte sur l’accessibiliité dans lequel ils parlent même du W3C :

Un soin tout particulier a été pris pour rendre le site Internet de la Présidence de la République accessible au plus grand nombre et plus particulièrement aux personnes ayant un handicap visuel. Toutes les pages du site sont actuellement mises aux normes de codage de l’organisme W3C. Elles seront progressivement mises en conformité avec les recommandations W3C.

L’ensemble des pages contenant des textes officiels sera également compatible. Celles comportant des contenus mixtes ( textes, hyperliens, iconographie) peuvent ne pas être compatibles.

elysee.fr/accessibilité

On pourrait presque croire qu’ils maîtrisent leur sujet les petits gars. Mais non.
Démonstration.

Un player farceur

Bon voilà imaginez vous êtes mal voyants. Vous êtes tranquillement installé chez vous, devant votre ordinateur mais vous n’êtes pas équipé pour surmonter votre handicap sur internet, c’est-à-dire que vous ne disposez pas de navigateur à synthèse vocale de type Jaws ou autre.

Pourtant, vous avez quand même une furieuse envie se surfer. Vous avez ouï dire que le site de l’Élysée était accessible aux mal voyants grâce à son nouveau super lecteur readspeaker donc vous vous dites : banco, c’est là que j’veux aller.

Vous vous rendez sur le site, vous ne voyez pas le player parce qu’il faut bien l’admettre, il est très discret. Vous cliquez donc un peu partout et par chance, vous arrivez à attraper le bouton play et à lancer la lecture de la page. Et là, c’est le drame :

Ceci est un player récupéré sur le site de l’Élysée qui lit une des pages du site, celle-ci très exactement. Appuyez, c’est marrant

La blague de l’Élysée

A l’Élysée ils ne savent pas régler leur readspeaker ou alors ce sont de gros déconneurs. J’espère que d’ici lundi Nico va piquer un grosse colère et que tout va rentrer dans l’ordre parce que c’est quand même dommage de priver une partie de la population française de tous les communiqués que l’on peut lire sur le site. Surtout que certains esprits chagrins commencent déjà à se moquer.

L’accessibilité : un peu plus qu’un readspeaker

Blague à part, le readspeaker ne peut pas garantir à lui seul l’accessibilité d’un site. En effet, comme je le décrivais ci-dessus, à un moment ou un autre, il faut le trouver sur la page… et quand on est mal voyant, ce n’est pas évident vu la taille du machin.

Par ailleurs, les personnes atteintes d’un handicap visuel disposent en général d’outils de synthèse vocale autrement plus efficace que le readspeaker. Et pour que ces outils soient efficaces, la meilleure solution est de servir des pages sémantiques et valides.

Sur ce dernier point, si je peux me permettre de donner quelques conseils à l’équipe technique de l’Élysée [1], ce serait bien de :

  1. remplacer leurs tableaux par des div
  2. ne pas utiliser d’images pour les items des menus et encore moins une seule image mappée : <map name="MapInstitution">
    <area shape="rect" coords="12,4,83,23" href="/lapresidence/index.php?mode=institution" alt="Institution">
    <area shape="rect" coords="90,4,260,23" href="/lapresidence/index.php?mode=symboles" alt="Symboles de la r&eacute;publique">
    <area shape="rect" coords="270,4,420,23" href="/lapresidence/index.php?mode=service" alt="Services de la pr&eacute;sidence"&
    <area shape="rect" coords="430,4,580,23" href="/lapresidence/index.php?mode=residences" alt="L'Elys&eacute;e et les r&eacute;sidences">
    <area shape="rect" coords="590,4,720,23" href="/lapresidence/index.php?mode=gallery" alt="Galerie des pr&eacute;sidents">
    <area shape="rect" coords="730,4,770,23" href="/lapresidence/index.php?mode=links" alt="Liens">
    </map>
  3. éviter les javasctips obstrusifs : <a href="/accueil/" onMouseOver="toggleAllBox(0);">ACCUEIL</a>
  4. supprimer les styles inline : <table style="background : url(/pictures/home_control/header/headersv7.jpg) no-repeat;" width="900" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0">
  5. éviter les copier/coller de word directement dans l’outil de publication : <p class="MsoBodyText2">&nbsp;Ils ont d&eacute;cid&eacute; de mettre en place un groupe de travail (...)</p>

Ceci dit, ce n’est pas simple de rendre un site W3C compliant. Mais bon, quand on est le site du président de tous les français, on fait un petit effort non ?

  1. Et gratuitement en plus. Ne me remerciez pas, je ne fais que mon devoir de citoyen.


Reagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. Allez, dis nous tout : t’as négocié une remise d’impôts en échange de tous ces conseils gratuits ??

  2. En bon socialiste, j’avais demandé une place au FMI ou un poste au gouvernement, mais tout est déjà pris.

  3. Cet exemple de lecture de page est sympathique, mais les différents conseils techniques donnés me semblent soit partiellement erronés, soit ayant peu d’impact sur l’accessibilité.

    Sur un détail: le code donné pour une image mappée est théoriquement accessible (chaque élément area ayant un attribut alt correctement renseigné). Je ne sais pas quel est l’état des implémentations par les lecteurs d’écran et par les navigateurs, mais ça veut au moins dire qu’un effort a été fait.

  4. Mouahahaha, marrant la reconnaissance vocale.

  5. Florent V >> Certes « un effort a été fait ». Certes, les images mappées sont – comme tu le dis – « théoriquement accessibles ».

    Mais essaye seulement de browser cette page avec un téléphone portable qui n’affiche pas les images : le texte alternatif des images mappées ne s’affiche pas. De ce fait, il est toujours mieux d’utiliser du texte surtout pour un menu plutôt que des images, même avec un attribut alt renseigné. D’autant plus si on reprend la définition de l’accessibilité telle que l’a ennoncée Tim Berner Lee :

    Mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quel que soit leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique, ou leurs aptitudes physiques ou mentales.
    Accessibilité web, Wikipedia

    Au-delà de l’accessibilité, si on pense référencement, réaliser un site de la façon dont celui de l’Elysée a été réalisé est un non-sens. Certes, ce n’est probablement pas la problématique principale de l’Elysée, mais je réagis en tant que professionnel travaillant sur le média web.

    Enfin, si le site de l’Elysée se fait descendre un peu partout, c’est aussi parce qu’il a valeur de symbole : le site de la Présidence de la République Française ne peut pas se contenter d’être « théoriquement » accessible.

Haut de la liste
Votre commentaire