Eh ben voilà, je me sens un peu moins seul avec cette idée que le concept objet, héritage, polymorphisme etc.. c’est pas mal, mais surtout adapté à la création de jeux ou autres applications graphiques.
Dans l’informatique de gestion, étendre une classe facture au cas où on en trouverait qui ont des cheveux ou un moteur diesel, j’ai toujours pas bien saisi l’intérêt. Etant en formation, car je reprends l’info après une loooongue interruption, nous faisons le back office d’un site de e commerce (enfin.. version light), pour se faire les dents sur Java.
Ben si j’ai utilisé un objet (hormis ceux qui sont imposés pour développer, évidemment), c’est bien pour faire plaisir aux formateurs.
Dans ce cas d’espèce, ça me paraît être une couche supplémentaire histoire de faire des vecteurs d’objets de machins de trucs, et d’avoir les yeux qui brillent devant « la puissance de l’objet ».
Y a JDBC, y a des SELECT, on peut faire des fonctions, eh bien ça me parait suffisant pour le CRUD de toutes les tables du mondes. Le seul truc pas mal est la gestion des exceptions qu’on peut mettre dans les setter, pour le reste, c’est bel et bien un magnifique orchestre de pipeaux. (Qui, par ailleurs, permet de rendre le code imbitable à souhait).
Je ne suis pas nostalgique du COBOL et du GAP pour autant, mais j’ai le sentiment que toutes ces méthodes, surcouches n tieresques bien fumeuses, cachent souvent des opérations commerciales juteuses, avec plein de consultants au verbiage ronflant.
J’espère changer d’avis au fil de ma formation.