Vous êtes sur Barbablog et tu kiffes jeune. Cherche sur ce blog...

De l’intérêt du canal de communication

Je reçois ce matin dans ma boite aux lettres (je précise, boite aux lettres et non boîte mail) une lettre de la section PS du 12e arrondissement, intitulée « le temps du débat est venu ». J’y apprends entre autres joyeusetés que le choix du candidat socialiste pour les prochaines présidentielles est imminent. A ce titre, la section du 12e m’informe qu’elle soutient la candidature de M. Fabius. Elle m’invite enfin à répondre et à dialoguer – quel que soit ton avis – sur notre adresse internet : adressealaquellejenvoiemareponse@domaine.fr. Comme je suis un gars bien élevé, quand on me pose une question, je réponds.

Cher section socialiste du 12e arrondissement,

J’aime ta façon de communiquer : tu émets un message par courrier et tu me demandes une réponse par mail. Je te réponds donc par blog.

Je comprends que la petite section du 12e n’aie pas les moyens de se créer un site internet, de type forum ou un blog sur lequel je pourrais poster ce billet ou envoyer un trackback. J’ai également conscience que je suis un peu geek, early adopter et tout ce genre de termes désignant les fanas de technologie qui se moquent de ceux qui envoient des courriers et qui demandent qu’on leur réponde par mail. Sur ce coup là, je ne suis pas très charitable, je te l’accorde. Mais parmi tes 400 nouveaux adhérents, dont moi, n’y a t-il personne qui pourrait se charger de monter un petit site sur lequel les militants pourraient échanger et dialoguer sur le choix du candidat ? Voilà pour la forme.

Sur le fond, je ne peux pas encadrer Fabius. Je ne suis pas loin de rejoindre l’opinion de Charb qui dans un de ses dessins faisait dire à un personnage « Pas un être humain ne peut vouloir de Fabius comme président ». Je t’aiderais cependant avec grand plaisir à monter le site internet sur lequel j’aurais pu poster ce billet en réponse à ton courrier. Car, et c’est là tout l’avantage du web sur le mail, sur un site web, les opinions des uns et des autres sont accessibles à tous, offrant ainsi un espace de débat bien plus pertinent qu’un simple retour par mail, lequel n’offre aucune possibilité de dialogue.

En conclusion,

  • je suis ravi que tu me demandes mon avis sur le choix de ton candidat,
  • je désapprouve complètement ce choix,
  • il est fort dommage que tu m’aies demandé mon avis par mail uniquement,
  • je te fais un site pour remédier à ça quand tu veux (je peux même prendre à mes frais la réservation du nom de domaine « tout-sauf-Fabius.com »)

Socialistement vôtre,
Grégoire

J’ai naturellement transmis ma réponse par mail à la section du 12e.

2 réponses à “De l’intérêt du canal de communication”

  1. Raquel dit :

    Bonjour Grégoire,

    Je suis Raquel Garrido,

    une des rédactrices de la lettre intitulée “le temps du débat est venu” que tu as reçue fin juillet. Je te remercie d’avoir répondu à la lettre et de prendre la peine de débattre, justement.

    Il y a avant tout une clarification à opérer.

    La lettre n’est pas une lettre de la section du 12è, comme tu sembles l’avoir compris, mais une lettre de quelques militants de la section, à propos notamment, de la façon d’organiser le non-débat dans la section du 12ème.

    Dans cette lettre, qui est signée nominativement par ces camarades, nous regrettons que le débat ne puisse pas se faire dans des conditions égales entre les différents candidats à la candidature. En effet, les adresses mails des plus de 700 nouveaux adhérents à la section sont tenus secrets par la secrétaire de section et utilisés aux fins politiques de son seul choix.

    Comme toi (si je comprends bien), je suis entrée au PS pour le changer « de l’intérieur », comme on dit. Je poursuis (veinement?) ce changement depuis plusieurs années en m’opposant à une dérive sociale-libérale de mon parti. Je n’ai jamais été « fabiusienne », mais à l’heure de choisir notre candidat(e), j’ai fait un raisonnement politique qui vaut ce qu’il vaut mais qui explique mon soutien à Laurent Fabius qui est le seul, selon moi, à avoir compris l’ampleur de la crise que traverse notre pays : crise politique et institutionnelle autant que sociale. J’avais fortement critiqué, pendant le Gouvernement Jospin, notre manque d’ambition dans la volonté de changement des institutions européennes, et j’ai trouvé, dans l’appel de L. Fabius à voter NON eu référendum pour ou contre le Traité établissant une Constitution Européenne l’affirmation de cette volonté politique radicale de changement. Depuis des années (mais cela a sauté aux yeux de tous le 21 avril 2002) nous perdons les voix populaires au profit du FN, et c’est une lutte à mort entre le FN et la Gauche pour récupérer ces voix populaires. Il va de soi que je ne parle pas de simples positionnements électoraux mais qu’il faut surtout mettre en oeuvre une politique vraiment socialiste une fois au pouvoir. C’est un peu con à dire mais moi je suis au Parti Socialiste parce que je suis socialiste. Et toi?

    A te lire,

    Raquel

  2. Gregoire dit :

    Bonjour Raquel,

    Pourquoi je suis au parti socialiste ?

    – Pour voir. La chose politique m’a toujours interressé, alors pourquoi ne pas tenter l’expérience aujourd’hui ?
    – A cause du 21avril 2002. En aucun cas je ne souhaite revoir un candidat d’extrême droite au second tour des élections présidentielles en France. Je me sens plus proche du PS que des autres partis politiques, pour de nombreuses raisons dont nous aurons peut-être le loisir de débattre un jour. Je sais donc qu’en 2007 je voterai pour le candidat socialiste. C’est pour cette raison que j’ai pris ma carte au PS : pouvoir peser de ma voix sur le choix du candidat pour lequel je voterai en 2007.

    « C’est un peu primaire » me suis-je entendu répondre à la section du 12e lorsque je suis venu me présenter en tant que nouvel adhérent. De même que : « ici au PS, on ne culpabilise pas ceux qui ne distribuent pas de tracts le dimanche matin sur les marchés ». De là, j’en ai déduit que je n’avais pas une âme de militant. Pourtant, je ne suis pas certain que ma réaction au 21 avril 2002 soit si primaire que ça. De même, je souhaite, avant de distribuer des tracts, savoir pour quoi ou pour qui je vais les distribuer. Bref, écouter et débattre avant d’agir.

    Je regrette que le peu que j’aie vu du PS ressemble plus à « une machine à faire gagner » qu’à un espace de débat démocratique mais ta réponse tend à démontrer que ce n’est pas l’état d’esprit de tous les militants. Je serais donc heureux d’écouter pourquoi certains militants du PS dont toi pensez que Fabius est le bon candidat, et encore plus heureux d’en débattre, car ce n’est toujours pas une opinion que je partage.

    Cordialement,

    Grégoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.