JobDealer est-il son propre client ?

A l'occasion d'une information récupérée ici je suis allé faire un tour sur le "premier portail d'offres d'emploi et de services aux enchères inversées en France", JobDealer.net...

A l'occasion d'une information récupérée ici je suis allé faire un tour sur le "premier portail d'offres d'emploi et de services aux enchères inversées en France", JobDealer.net...

A l’occasion d’une information récupérée ici je suis allé faire un tour sur le « premier portail d’offres d’emploi et de services aux enchères inversées en France« , JobDealer.net.

Le principe est simple. Par exemple, moi qui cherche du boulot, je vois sur ce site une offre qui me convient. D’habitude, je contacte mon potentiel employeur et nous entamons une discussion du type :

Si mes aptitudes sont en corrélation avec le poste proposé, j’ai des chances d’être embauché. Hé bha là non ! Sur Jobdeal, ça se passe comme ça :

Je carricature à peine, voici la définition telle qu’on peut la trouver dans les FAQs du site :

JobDealer.net est un site d’offre et de recherche de services et d’emploi par enchères inversées.
(…) une société propose une offre d’emploi. Les personnes intéressées par le poste pourront faire des enchères sur cette offre. Une première personne pourra faire une première enchère pour 3100 € par mois. La seconde personne pourra surenchérir en proposant ses services pour 3000 € par mois. Les enchères sont alors descendantes, c’est pour cela qu’elles sont appelées enchères inversées (…).

Ce principe est avilissant pour le futur salarié, inutile pour un employeur et dangereux pour le marché de l’emploi. Quel employeur se baserait sur le principe du moindre prix pour embaucher quelqu’un ? Peut-être JobDealer… Au vu de la réalisation du site, je suis persuadé que Jobdealer s’est appliquée à elle même les principes de son site et qu’elle a recrutée son équipe web sur le principe des enchères inversées. Démonstration.

Toutes les pages du site sont encapsulées dans une frame. Bien qu’on ne voie plus de site composé de frames depuis la fin des années 90, il est tout à fait possible d’utiliser des frames sur un site moderne dans un but précis. Il faut alors comme l’explique Peter Paul Koch que cela ait une valeur ajoutée en terme d’utilisabilité et que le site reste accessible. Ici, il semble que le seul but est d’avoir dans la barre d’url « jobdealer.net » sans afficher les urls complètes des pages. La valeur ajoutée est quasi nulle et les inconvénients… nombreux :

Au delà de ce choix de structure discutable, les pages sont lourdes, non sémantiques, remplies de javascript bloquant, de style « in the page »…
117 erreurs en tout dans l’outil de validation du W3C pour la page d’accueil.

Le design rajoute à l’inaccessiblité du site : choix de police times new roman difficilement justifiable tant d’un point de vue esthétique que pratique (lisibilité réduite), des couleurs plates et peu contrastées (texte gris sur fond gris), de multiples ascenceurs sur la page d’accueil…

Je félicite sans aucune ironie l’équipe qui a réalisé ce site. Ils ont fait toutes les erreurs possibles pour éviter une large diffusion de JobDealer et c’est tant mieux. JobDealer n’est pas un site accessible. En clair, cela signifie que les pages ne peuvent être lues par un terminal adapté aux non voyants (6% de la population), ne peuvent être interprétées dans un vieux navigateur style netscape ou IE4 (si il en reste!), ne peuvent pas (ou très difficilement) être portées sur des terminaux mobiles (téléphones, pda…) et surtout ne seront que peu ou pas parcourues par les robots moteurs de recherche. De fait, JobDealer bénéficie d’un référencement minable dans google.

Bravo à toute l’équipe. Au pire s’ils perdent leur boulot à cause de moi, ils pourront en chercher un sur le site de leur ancien employeur.

Réagissez

Si ce billet vous a plu ou si vous voulez apporter des précisions, ou si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je raconte, c’est ici qu’il faut vous manifester. Je me réserve toutefois le droit de supprimer toute contribution insultante ou qui n’aurait rien à voir avec la choucroute.

  1. Une proposition de loi contre les enchères inversées de recrutement est déposée….

    Une proposition de loi contre les enchères inversées de recrutement est déposée par Nathalie Kosciusko-Morizet, députée de l’Essonne. Communiqué complet ici et ZDNet.Cible le site http://www.jobdealer.net qui a importé la méthode du site allemand jobdumping….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *